parution 01 juillet 2008  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Skyland T1

L'éclat des ténèbres

Dans un futur post-apocalyptique, une jeune élue d'une prophétie, forte de ses pouvoirs croissant de seijin, infiltre un pouvoir despotique en place. Adaptation peu convaincante du dessin animé de SF éponyme...


 Skyland T1 : L'éclat des ténèbres (0), bd chez Soleil de Latil, Benevento, Celestini
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2008

L'histoire :

2451. Une nouvelle bataille se déroule dans l’archipel flottant de San Angeles : un groupe de rebelles attaque le palais du gouverneur. L’intervention du tuteur Oslo, qui utilise un pouvoir de bouclier magnétique, met toutefois en déroute l’attaque rebelle. Malgré cette victoire, l’ambiance gronde au sein de la sphère des tuteurs : ces derniers craignent que les pouvoirs de « seijin » de Léna Farrell, fille du défunt chef de la rébellion, soient arrivés à maturité… Mais surtout, ils la craignent elle, car elle est l’élue d’une prophétie. Suite à cette réunion, le tuteur Oslo est écarté du commandement. Dans la base rebelle de Puerto Angel, Léna montre effectivement un pouvoir grandissant étonnant, tandis que son frère Mahad, pilote intrépide mais virtuose, reçoit une énième brimade de son formateur Cortes. Ici aussi, les tensions sont vives, entre les partisans des attaques sporadiques, comme Cortes, et les adeptes d’une stratégie plus risquée, comme Iziel. Celle-ci veut mener une attaque au cœur de la sphère, pour libérer tous les enfants seijins embrigadés de force. Pour cela, elle propose d’infiltrer la sphère. C’est évidemment Léna qui se porte volontaire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Des gentils rebelles, un empire de méchants, des batailles aériennes à grands coups d’escadrons et de lasers, un pouvoir détenu par quelques initiés… ça ne vous rappelle rien ? La plupart des piliers de ce Skyland pour jeunes lecteurs semblent directement importés de la mythologie « starwarsienne », les seijins remplaçant ici les jedis. Même les vaisseaux semblent calqués sur la saga de Georges Lucas ! Ne manquent que les droïdes obligeants et le bestiaire rigolo. Ajoutez en revanche une prophétie, une élue comme-dans-de-l’heroïc-fantasy-de-base et un fil conducteur conventionnel et archi-téléphoné et vous obtiendrez une aventure de science-fiction à réserver décidément aux plus jeunes. Logique : il s’agit de l’adaptation en BD du dessin animé éponyme diffusé sur France 2… Partant de ce postulat, ce tome d’exposition occulte bien des paramètres du synopsis de la série TV : que s’est-il passé sur terre pour en arriver là ? Qu’est-ce que le Skyland ? Pourquoi y-a t-il lieu de s’opposer au pouvoir en place ? Et surtout, quid de la guerre de l’eau, denrée devenue précieuse sur le Skyland ? Dommage, ce dernier point aurait pu découler sur une facette écologique on ne peut plus intéressante et sensible dans le contexte actuel. Etrangement, en écho opposé à ces lacunes, le dessin de Michel Benevento adopte une ligne graphique semi-réaliste plus adulte et fort agréable. Loin d’être originaux, ses encrages maîtrisés nous font presque oublier le côté bateau du scénario, et nous régalent de trop rares perspectives et panoramas futuristes sympathiques (l’archipel de San Angeles, les vestiges de Colgonda…). En effet, ce décorum de blocs de terres flottants dans l’espace est le véritable atout de la série (d’où son nom), bien qu’il ait lui aussi été déjà entrevu à travers la série BD La lande des aviateurs. Ce premier tome manquant cruellement de profondeur est à réserver aux indécrottables amateurs de SF… ou du dessin animé originel.

voir la fiche officielle ISBN 9782302002050