parution 01 décembre 2004  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Historique, Aventure - Action

Spartacus le gladiateur T1

Morituri te salutant...

Spartacus, ancien esclave des mines de Namibie, apprend à devenir le meilleur des gladiateurs. Une série commerciale tirée de la comédie musicale éponyme, sans grande surprise mais bien réalisée.


 Spartacus le gladiateur T1 : Morituri te salutant... (0), bd chez Soleil de Istin, Fino, Tatti
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2004

L'histoire :

Ancien directeur de l’école de gladiateurs de Capoue, Lentuus Batiatus écrit ses mémoires. S’il y a un nom qui restera à jamais gravé dans ses souvenirs, c’est bien celui de Spartacus, l’un de ses combattants. Bien des années auparavant, Spartacus est esclave au sein d’une mine de marbre en Namibie. Les conditions pénitentiaires et le rythme de travail sont tels que l’on ne peut que très rarement sortir vivant de cet endroit. Fort et orgueilleux, Spartacus rêve néanmoins de liberté et d’égalité. Il vient de tuer un légionnaire romain lorsque Lentuus vient recruter de nouveaux gladiateurs. Ce dernier est alors à la recherche d’un nouveau type de combattant, capable de séduire les foules. Le regard et la fierté de Spartacus l’intéressent aussitôt. Il l’achète avec 2 de ses compagnons, et rapatrie ses nouvelles recrues en Italie pour les former au sein de son école de combat. Il n’est pas déçu : en quelques semaines, Spartacus devient son meilleur gladiateur. Ce niveau d’excellence lui vaut cependant d’être remarqué par le gouverneur Crassus, réputé pour être un vicieux personnage…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Spartacus le gladiateur est l’adaptation en BD de la comédie musicale « revendiquée » par Maxime le Forestier et Elie Chouraqui. N’ayez aucune crainte, lorsqu’on ouvre le bouquin, ce dernier reste silencieux et les personnages ne se trémoussent pas en chœur sous vos yeux ébahis. Ce premier tome ne fait donc que s’inspirer du même sujet. Dès lors, tout le monde connaît plus ou moins cette histoire, dont s’inspira il y a quelques années Ridley Scott pour son Gladiator. Le scénario de Jean-Luc Istin se borne à retranscrire fidèlement en BD la légende de Spartacus. Ce héros, petit par sa condition mais grand par sa valeur et ses talents de combattant, est impatient d’abolir l’esclavage avec 1500 ans d’avance. Le dessin de Serge Fino, éblouissant, n’a rien à voir avec celui de la couverture, reprise de l’affiche de la comédie musicale et apparemment unique raison de voir le nom d’Elie Chouraqui figurer sur l’album. Les couleurs chaudes de Bruno Tatti rendent à merveille le climat méditerranéen. Certes les personnages ont tendance à tirer des gueules d’acteurs hollywoodiens… Leur plastique parfaite baignée de soleil donne à ce premier tome un genre grand spectacle à l’amerloque… Mais bon, c’est bien fait et respectueux de l’époque, alors on ne va pas se plaindre.

voir la fiche officielle ISBN 9782845659520