parution 01 août 2006  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Humour

Trolls de Troy T9

Les prisonniers du Darshan

Pour sauver sa progéniture, Tëtram et sa joyeuse troupe de trolls voyagent jusqu'au lointain Darshan, où les attentent mille péripéties. Un classique d'humour parodique : les andouilles de Troy sont de retour.


 Trolls de Troy T9 : Les prisonniers du Darshan (0), bd chez Soleil de Arleston, Mourier, Guth
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2006

L'histoire :

Dans la lointaine province du Darshan, pays du soleil levant sur la planète Troy, le sacrifice rituel d’un troll blanc à lieu devant des milliers d’adeptes désireux de satisfaire au culte de Nymethny. En grande prêtresse de cérémonie, dame Meshanta, épouse de l’éminent Sage Mandarin Du Thou, procède elle-même à l’arrachage du cœur du pauvre sacrifié, avec ses dents. C’est alors que la magie s’exprime et que parle l’oracle : dans une fumée glauque, il réclame l’offrande de deux nouveaux nés, l’un roux, l’autre blanc. Un peu plus tard, un peu plus à l’ouest, précisément au village Troll de Phalompe. Puitepée, épouse du célèbre Troll Tëtram, vient de mettre au monde deux jumeaux respectivement roux et blanc, Sekspÿs et Erodrävelle. Agés de trois semaines, il est temps d’initier leurs instincts aux beautés de la nature, c'est-à-dire en résumé à la chasse aux pétaures. La délicate mission est assumée par les enfants Gnondpom et Tyneth… qui les oublient carrément dans la pampa, trop préoccupés par le carnage d’un nid de sfroumptchs. Or, lorsque Tëtram, la truffe au sol, tente de remonter la piste olfactive de sa progéniture, il s’aperçoit que les bambins ont été enlevés par une troupe de mercenaires…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après quelques aventures en one-shot, nos héros poilus anthropophages reprennent du service sous forme de diptyque. Dans cette première partie, pour satisfaire aux désirs d’un oracle, les enfants du célèbre Tëtram sont enlevés pour être sacrifiés dans une contrée « nipponisante ». Comme à l’accoutumée, le fond du scénario de Christophe Arleston importe peu : les aventures de la joyeuse clique sont prétexte à toute une flopée de gags et de traits d’humour très « arlestoniens ». Passés à la moulinette du prolifique scénariste, les lieux communs de la culture asiatiques essuient évidemment une caricature plutôt drolatique : échafaudages en bambou, sabots en forme de « tabourets pour nain », hermétisme du théâtre de No, gongs, geishas et philosophie confucianiste. Pour le reste, la recette magique des préparations à la mode de Troy est appliquée à la lettre. A savoir : une recherche permanente des jeux de mots à deux balles (le Troll Erodrävelle…), des clins d’œil en pagaille (Charles Bronson et Yul Bryner des sept mercenaires, l’attaque du bateau pirate d’Astérix) et quelques private joke (les interjections verticales en idéogrammes). Au dessin, Jean-Louis Mourier met habilement le tout en relief, également avec moult détails burlesque (regardez bien les postures des statues dragons du décors) cette fois sur 58 planches ! A noter, la série ressemble de plus en plus à un autre titre culte du 9e art que nous ne nommerons pas. Indice : un village irréductible de trolls invincibles et hardis, fait face dans la bonne humeur à un ennemi discipliné, fourbe et crétin…

voir la fiche officielle ISBN 9782849464984