parution 01 septembre 2006  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Horreur

Yiu, premières missions T4

Et le serment des fils

En prenant le contrôle d'un hôpital futuriste, Yiu sauve son petit-frère de « terroristes génétiques ». Ça pulse, ça gicle, ça explose de partout... conclusion d'une aventure d'ultra violence flamboyante.


 Yiu, premières missions T4 : Et le serment des fils (0), bd chez Soleil de Vee, Tehy, Vax, Oxom FX
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2006

L'histoire de la série :

Yiu, tueuse professionnelle chevronnée et surentrainée, œuvre pour le néo-clergé dans un futur décadent, apocalyptique et ultra violent. Grace à une accumulation de contrats, elle espère parvenir à réunir la somme faramineuse qui lui permettra de sauver son petit frère Ji-A, gravement malade…

L'histoire :

Dans le futur, Yiu est une jeune mercenaire tueuse au service du néo-clergé. En mission, elle a soudainement appris que l’hôpital où était soigné son petit frère Ji-A faisait l’objet d’une prise d’otage de grande ampleur. Elle a aussitôt accéléré le protocole d’assassinat qui lui était confiée et s’est rendue sur place. Dès son arrivée, elle a utilisé tout son savoir-faire pour pénétrer au cœur de l’hôpital et absorber l’intégralité des données informatiques pour saisir le problème. Dorénavant neuro-connectée avec le système de surveillance du bâtiment, elle a ensuite réussit à rejoindre Ji-A, réfugié en salle de gériatrie terminale. Mais pour parvenir à ce résultat en peu de temps, elle s’est dispensée de toute autorisation. Les instances suprêmes de Néo-Jérusalem pensent à présent qu’elle fait partie du groupe terroriste. Deux unités shot-to-kill, la milice ultime et quasi-invulnérable, sont alors lancées à ses trousses. Ces soldats-machines refusent d’entendre ses explications : ils sont programmés pour faire le ménage. Pendant ce temps, les terroristes pénètrent dans la banque mondiale de cryo-stockage, au dernier sous-sol, où se trouve congelée la semence des puissants de ce monde. Ils y lâchent des essaims de drones, qui injectent dans chacune des poches de congélation un venin restructurant leur ADN…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Précisons tout d’abord qu’il sera difficile de prendre au vol la conclusion de cette aventure de SF, si on n’a pas lu le début dans le tome 3, l’impératrice des larmes. Pour la première fois dans ses premières missions, la mercenaire tueuse Yiu occupe en effet un diptyque. Les amateurs de SF, d’action et d’hémoglobine trouveront ici un rendement optimum. Même canardée de partout, multi-contusionnée, écorchée et ensanglantée, Yiu bondit, castagne, mitraille et finalement vient à bout de ses ennemis... et des autres. On sort épuisés d’une telle débauche d’énergie ! Le fin du fin dans cet épisode : comme elle est neuro-connectée avec l’ordinateur central d’un hôpital, elle contrôle tout un tas de robots chirurgicaux à distance. Les scies circulaires virevoltent, les mini-seringues pleuvent, les défibrillateurs foudroient… y’a même des outils drôlement bizarres pour un hôpital, qui surgissent parfois de l’ombre. Le principal reste qu’à la fin le petit-frère est sauf, et tant pis pour les milliers de victimes : après tout, c’est pas elle qu’a commencé. Bref, passons sur ces incohérences, il s’agit avant tout d’être efficace, questions rythme et synopsis. Pour le dynamisme, vous l’aurez compris, les objectifs sont amplement dépassés. Pour l’intrigue, le trio d’auteurs livre l’intégralité des clés du 3e épisode, avec quelques approches sur des questions génétiques ou le renouvellement des générations. Ils explorent au passage les sentiments que porte Yiu pour Ji-A, faisant un parallèle intéressant et ambigüe avec l’impératrice et ses fils. L’atout majeur de la série reste tout de même le dessin incisif du tandem Tehy (découpage et mise en place) et Vax (crayonnés et encrages), plus vertigineux que jamais.

voir la fiche officielle ISBN 9782849465646