parution 27 juin 2010  éditeur Soleil  collection Anticipation
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Anticipation

Zombies – cycle 1, T1

La divine comédie

L'être humain n'est plus l'espèce dominante. Les Zombies ont envahi la Terre. Au milieu de ce chaos total, un homme part à la recherche de sa fille. Un début de saga horrifique prometteuse...


 Zombies – cycle 1, T1 : La divine comédie (0), bd chez Soleil de Peru, Cholet, Champelovier
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

C’est la fin du monde. Une épidémie a transformé le gros de l’humanité en zombies assoiffés de chair humaine vivante. Quelques rares humains ont pu éviter ce triste sort et cherchent leurs proches ou à se regrouper pour fonder une nouvelle société. Parmi eux, un homme, Coleman. Les circonstances l’ont poussé à évoluer. Désormais, il a appris à manier les armes silencieuses (marteau, tournevis…), à voler la voiture de son prochain. Pour ne pas se faire croquer par les zombies, il est prêt à tout. Le monde a changé, ses règles aussi… La seule personne qui le rattache à la vie, c’est sa fille Stacy qui vit chez son ex, Anna. Quand il entend la voix de Stacy épouvantée au téléphone, il part pour la chercher, à Seattle. Après plusieurs semaines de recherches méthodiques sur place, au sein d‘une mégapole en ruines, il croise la route d’Alicia, la première humaine depuis des mois. Elle vient de perdre son grand-père, mordu par une cohorte de zombies. Il s’était juré de ne s’attacher à personne. Il ne veut pas être détourné de la mission qu’il s’est assigné : retrouver sa fille. Et pourtant…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Carton de Walking Dead signé Adlard, parution proche de Zombillénium d’Arthur des Pins, sortie ciné du décalé Zombieland, de la Horde et autres ersatz de La nuit des Morts-Vivants inspirés de Romero… Décidément, les zombies ont le vent en poupe ! Pas étonnant, quand on jette un regard sur la période actuelle, un souffle d’apocalypse caresse la joue de l’humanité (marée noire, ouragans, crise économique, virus Ebola ou de Marburg…). Le monde d’aujourd‘hui est un terrain propice à l’arrivée des zombies, rappelant aux pauvres mortels que nous sommes la fragilité de nos existences. La réapparition des zombies est un warning : si on ne change pas nos habitudes, on y va tout droit. Derrière sa couverture hallucinante, qui ne manquera pas de vous faire de l’œil, son titre référence à Dante, ce nouveau Zombie tout beau tout chaud est parfaitement maîtrisé, tant graphiquement que scénaristiquement. Ce qui frappe ici, c’est le ton employé, sans concession, sans flonflons. Olivier Peru (véritable homme-orchestre de la BD, à la fois dessinateur de Kookabura Universe, scénariste de Lancelot) signe son entrée dans le monde des zombies avec brio. Son histoire tient la route, les textes sont tranchants (J’ai commis des atrocités pour me retrouver ici… Je les ai regrettées. Et pourtant, je dois accomplir les mêmes horreurs pour quitter cette taule. Mais ce nouveau monde est ainsi. Faut le baiser avant qu’il te baise). Mais que dire de la séquence d’intro avec son twist narratif maîtrisé ! On attend ensuite l’évolution comportementale des personnages, comme dans Walking Dead. Côté dessin, Sophian Cholet, nouveau venu dans le 9e Art, nous régale : travelling arrière sur un zombie et ses amies les mouches (page 3), maîtrise des séquences d’action avec un trait enlevé (attaque de zombie page 19), des perspectives fuyantes, hallucinantes et des cadrages destructurés (page 17), voire double page impressionnante (44-45). Pour un coup d’essai, c’est même un sacré coup d’essai ! Pour couronner le tout, les couleurs magnifiques de Champelovier mettent en valeur son coup de crayon. Vivement que le deuxième tome confirme tous les espoirs ici entrevus !

voir la fiche officielle ISBN 9782302011151