parution 02 mai 2018  éditeur Steinkis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Nengue

Une exploration historique de la jungle guyanaise dans les pas de Jules Clervaux, scientifique pionnier de cette région inhospitalière. Une biographie partielle mais néanmoins fort didactique.


Nengue, bd chez Steinkis de Blanco, Figuière
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Steinkis édition 2018

L'histoire :

En juillet 1877, le médecin français Jules Crevaux dirige une expédition au long cours sur le fleuve Maroni. A bord de deux pirogues, accompagné par une poignée d’indigènes qui rament, il s’est donné pour mission scientifique de découvrir ce qui se trouve en amont de la Guyane française, ce qui n’a jamais été fait en raison des guerres marronnes avec les hollandais. Le voyage est ardu et lent, en raison des interminables méandres, mais aussi parfois des « sauts » du fleuve (cascades ou rapides) qui obligent le groupe à descendre et porter les embarcations. Sans oublier tantôt la mauvaise volonté des piroguiers, et tantôt les fièvres qui occultent son discernement. Mais l’opiniâtreté de Crevaux est supérieure à tout cela. Une fois arrivé dans un village peuplé de Boni, il se noue d’amitié avec un indigène qui parle créole, Apatou. Crevaux le fait parler sur les origines de son peuple, qui porte le nom du premier d’entre eux, le grand chef Boni. 150 ans plus tôt, ce dernier était né de l’union adultère et forcée d’un riche planteur blanc et d’une indigène. En représailles, cette dernière avait été mutilée (les seins coupés !) par la femme légitime du planteur, mais elle avait survécu. Le planteur avait quant à lui été forcé de dîner ses mamelles en ragout…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En nous donnant à suivre le médecin Jules Crevaux, un des pionniers de l’exploration du Suriname et de la Guyane française, Stéphane Blanco et Samuel Figuière nous convoquent à une Histoire de ces territoires de jungle quasi impénétrables, au temps des tensions colonisatrices des XVIIIème et XIXème siècles. Encadré par un avant-propos et une préface d’un côté, qui reviennent sur les intentions de l’ouvrage, puis d’un long dossier pédagogique fort instructif et documenté de l’autre, avec une partie BD de 110 planches au milieu, l’ouvrage est assez complet sur le sujet. Dommage qu’il débute par une erreur de 10 ans (le premier encadré date l’expédition au 22 juillet 1887, alors que cela se déroule en 1877… puisque Clervaux meurt à la fin en 1882). Dans la BD, on le découvre au cœur d’une jungle hostile, au cours d’un pénible voyage en pirogue et à pied, à travers méandres, mangroves et marécages, en train de souffrir des fièvres et des coutumes archaïques. A plusieurs reprises, il interroge un autochtone sur l’histoire de Boni, ce qui donne lieu à des flashbacks éclairants sur la vie de ce chef rebelle à l’autorité occidentale. Crevaux a véritablement dédié sa (courte) vie à comprendre ce coin du monde. En plus d’en avoir rapporté de précieux enseignements botaniques et animaliers, il a démystifié l’Eldorado et les légendaires amazones. Il fut récompensé par la grande médaille d’or de la Société de Géographie de Paris, nommé chevalier puis officier de la Légion d’honneur, avant de mourir à 34 ans, a priori tué et mangé par des indiens Tobas. Ce destin hors norme, dans une région sauvage encore inexplorée, a d’ailleurs inspiré Jules Verne et Hergé (les arumbayas !).

voir la fiche officielle ISBN 9782368461723