parution 02 février 2011  éditeur Tabou  Public adulte  Thème Erotique, Fantastique - Etrange, Policier

Mara T1

La folie lucide

Invité pour un week-end dans un manoir, l’écrivaine Mara résout un crime mystérieux… entre deux parties de jambe en l’air avec les invités. Mise en place d’une série policière érotique de qualité.


 Mara T1 : La folie lucide (0), bd chez Tabou de Ferri
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tabou édition 2011

L'histoire :

La belle Mara et son mari Giacomo, un couple très libre, ont invité leur copain Andy à participer à leurs ébats sexuels. Pour Mara, l’avantage d’avoir deux hommes dans son lit, c’est que lorsque l’un a succombé trop vite à l’orgasme, elle peut « se terminer » avec l’autre. Quand elle ne baise pas, Mara est écrivaine, spécialisée dans les romans un peu gores, sexuels et gothiques. Durant le déjeuner qui suit les galipettes, Giacomo annonce à Andy qu’ils lui font faux bond pour le samedi suivant, car ils sont invités à un week-end romantique dans un château. Effectivement, la semaine suivante, ils sont accueillis par leur hôte Léopold, un homme d’âge mûr, dans un splendide manoir restauré et font connaissance avec les autres invités. Il y a notamment le couple Benedittis (ingénieur), le père Alphonso (ecclésiastique) et la famille du fils de Léopold, Giovanni (avocat). Dès la première conversation, à table, le ton s’envenime car Giovanni méprise la littérature de débauchée que produit Mara. Or, étant donné que Mara a du répondant, il quitte la table fâchée. Pour se faire pardonner, Mara le retrouve dans son bureau et s’offre à lui. Ce n’est que le début d’un week-end riche en évènements. Car le lendemain matin, Léopold a disparu…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Publié par Tabou, éditeur spécialisé dans la BD érotique, le premier tome de Mara donne le ton d’une série policière teintée de fantastique et surtout régulièrement ponctuée de scènes pornos. Or, à la différence de l’immense majorité des œuvres de ce registre particulier, ici, il y a non seulement un joli dessin, mais surtout un (vrai) scénario ! Celui-ci joue la carte convenue du meurtre mystérieux à résoudre, au sein d’un manoir lugu-hu-hubrrrre (le whodunit classique, type Agatha Christie). Les parenthèses pornographiques mises à part, la héroïne en elle-même, Mara, se rapprocherait presque de Jessica Blandy : écrivaine, femme libre, d’âge mûr, au tempérament volontaire, munie de cheveux courts et d’une sacrée paire de belles jambes. Mara se confronte donc à une affaire familiale de mœurs, bien sordide… qui sera toutefois réglée en deux coups de cuillère à pot. Car même si l’intention est louable (et mérite d’être encouragée), le fond de l’histoire reste tout de même ici très superficiel et anecdotique, un prétexte à mettre en scène une gracieuse héroïne au tempérament efficace et aux mœurs légères (ou une grosse salope, comme elle se qualifie elle-même). Les scènes hot sont très explicites, exhaustives dans le catalogue des accouplements (…) et ni trop lourdes, ni trop longues. Surtout, elles ne versent jamais dans la débauche de viande, de sécrétions diverses ou de disproportions avantageuses, comme c’est souvent le cas chez Tabou. A ce titre, le dessin de Cosimo Ferri sort vraiment du lot : personnages et décors sont appliqués, cadrages et perspectives sont justes, le trait réaliste est sûr et les couleurs directes subtiles… Ferri publie là son premier fumetti (BD italienne) et son talent est déjà remarquable. Une série érotique à classer dans le haut du pavé (et des étagères, à cause des enfants).

voir la fiche officielle ISBN 9782359540376