parution 01 juin 2008  éditeur Vent des savanes  Public ado / adulte  Thème Humour, Politique

L' elu

Le fabuleux bilan des années Bush

Dieu, Georges Bush et l'américanisation en marche du monde, dénoncés à travers un pamphlet politique cinglant, néanmoins humoristique et parfaitement didactique. Un portrait au vitriol à ne pas louper...


L'elu : Le fabuleux bilan des années Bush (0), bd chez Vent des savanes de Lenoir, Chabert, Sido
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vent des savanes édition 2008

L'histoire :

Une entité supérieure pourfend le cosmos et les galaxies, pénètre notre système solaire et vient frapper, sur notre bonne vieille Terre, le clocher d’une petite église de campagne perdue sur le territoire des USA. C’est Dieu que v’là. A l’intérieur de l’église, un type esseulé exécute mollement quelques prières. C’est George Walker Buch Junior, avant qu’il ne soit élu président. Dieu lui cause et lui apprend qu’il l’a choisi, lui – oui oui, lui – pour être « l’élu ». Mais bon Dieu, pourquoi lui ? Et bien parce qu’il est sans doute le plus nul des incapables de ce monde à croire en Dieu et à se prendre pour un génie. Du haut de son autorité pileuse et omnisciente, Dieu lui annonce qu’il va s’arranger pour qu’il soit élu président des Etats-Unis et qu’ensuite, il devra simplement faire tout un tas de petits jobs imposés, sans se poser de question. Ailleurs, dans une autre galaxie, un plein amphithéâtre d’extraterrestres assiste à un cours sur la sociologie terrienne, prenant pour sujet une date fatidique, le 12 septembre 2001. Cette date charnière fut en effet celle où le dirigeant de la plus grande puissance mondiale décida de répliquer de la pire des manières à l’une provocation terroriste les plus obscurantistes qui soit…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sous couvert de bande dessinée humoristique se foutant très largement de la poire de cet abruti de George Bush Junior, ce pamphlet politique cinglant s’avère éclairé et parfaitement didactique. Au scénario, Frédéric Lenoir se dévoile comme un farouche opposant à la politique menée par ce président aujourd’hui abhorré par une grosse partie de la planète – et pour cause. Certes, depuis les palabres onusiens prologues à la guerre en Irak et les tensions économiques et diplomatiques résultantes entre nos deux pays, l’opinion publique française est d’obédience quasi-unanimement anti-américaine, ou plus précisément anti-Bush. Dès lors, il peut paraître confortable de « casser du Bush », dans la même verve que ce que font déjà régulièrement, par exemple, les Guignols de l’info. Néanmoins, ce portrait à charge s’accompagne très judicieusement d’un décryptage éclairé de la société américaine qui tempère l’acharnement facile sans s’affranchir d’un humour jouissif. Lenoir nous fait ainsi réviser les rapports ambigus entre Ben Laden et les USA, ou l’Histoire et le positionnement de la famille Bush (s’appuyant sur une logique d’intérêts concentriques : moi, ma famille, mes proches, mon état, les américains, le reste du monde). Surtout, il insiste sur le rapport historique, ambigu et malsain qu’entretient la société américaine entre religion, politique et économie (rappelons que le dollar affiche « In god we trust ») et il dissèque la mission « divine » d’américanisation de la planète. Dès lors, c’est toute la politique extérieure depuis la fondation des Etats-Unis qui est ici dénoncée… Sur un dessin d’Alexis Chabert, dans une veine politique et caricaturale idoine, cet éclairage est découpé en 9 chapitres, alternant tantôt l’exposé universitaire d’un extraterrestre cynique, tantôt le complot diabolique du clan Bush dans le sous-sol de la Maison Blanche, tantôt le dialogue à sens unique entre Dieu et un petit George pathétique. Cet exposé inquiétant pose alors des questions éminemment intéressantes (et inquiétantes !) quant aux conséquences sur le contexte émergeant actuel de puissances issues de cultures radicalement différentes…

voir la fiche officielle ISBN 9782356260567