parution 25 septembre 2010  éditeur Vents d'Ouest  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Mondes décalés

Ganarah T3

La voix du passé

Ganarah poursuit ses aventures héroïco-amoureuses et fantastiques dans un opus décevant : trop inégal, malgré les promesses de départ et les bonnes idées malheureusement éparses.


 Ganarah T3 : La voix du passé (0), bd chez Vents d'Ouest de Meddour, Paitreau
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vents d'Ouest édition 2010

L'histoire :

Ganarah erre dans les ruelles de la grande cité d’Armon Zurath, en compagnie de sa horde de cannibales dégénérés. Elle perd progressivement la raison et sombre dans les noirceurs de la folie et de la démence. Dzéroff, le guerrier, accompagné de Toma, l’enfant-mage, vont à la rencontre de la sorcière Tchénée pour sauver par tous les moyens le peu d’humanité restant en Ganarah. Tchénée, qui a maintenant pris les rênes de la cité en mains, accepte de les aider, au nom de l’amour qu’elle porte à Ganarah et qu’elle espère retrouver. S’adonnant à l’anthropophagie, celle-ci est devenue incontrôlable et reste prisonnière de son passé. Pendant ce temps, le retour des Pénétrants, les catalyseurs de magie (et des mages), se préparent dans le plus grand secret à l’organisation d’un grand tournoi. Mais Tchénée s’y oppose et les élus sont massacrés avant d’atteindre la citadelle. La magie prend alors possession des cités et les mages noires se font de plus en plus nombreux, alors que les mages blancs tardent à s’affirmer. Mais tout n’est pas perdu : Toma, l’enfant-mage, a repéré de futurs Pénétrants. Ceux-ci parviendront-ils à gagner la cité ? Dzéroff deviendra t-il le héros qu’il voudrait être ? Toma pourra t-il aider Ganarah à retrouver la raison ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec Les voix du passé, Fabrice Meddour clôt la trilogie héroïco-fantastique de Ganarah, qui ne restera pas dans les mémoires. Meddour est un auteur talentueux et prolifique (Hispañola, Le temps des cendres, Gilles de Carpe…) dont la récente participation à L’ultime chimère et La Geste des Chevaliers dragons est une preuve supplémentaire de talent. Malheureusement, ce dernier n’est pas toujours exploité au mieux, comme en témoigne typiquement cette série. Le premier opus laissait entrapercevoir une série correcte, malgré quelques maladresses. Le second était en tout point décevant et ce troisième tome suit malheureusement la voie tracée par ses prédécesseurs : de bonnes idées au niveau de l’histoire ; des planches graphiquement réussies, mais qui côtoient allègrement un cheminement scénaristique confus et convenu. Sans parler des couleurs qui ne font qu’accentuer la déception. Si le personnage de Ganarah est plutôt réussi, graphiquement et psychologiquement (à noter le superbe quatrième plat de l’album), il est toujours horripilant de ne pouvoir reconnaître dans certaines cases les personnages en action, ou de constater que leur visage et leur proportions ont anormalement évolué. A plusieurs reprises, on ne sait plus vraiment où on en est dans la trame de l’histoire ! De la couverture jusqu’au cahier interne, Ganarah a la saveur d’une série de seconde zone issue d’un trivial catalogue d’heroïc-fantasy. Un bon point tout de même pour l’éditeur Vents d’Ouest, qui laisse visiblement les auteurs finir leur(s) série(s) ! Ganarah, malgré ses formes généreuses, reste une déception tant au point de vue du récit que la qualité graphique de l’ensemble. Dommage.

voir la fiche officielle ISBN 9782749303444