parution 18 mars 2015  éditeur Vents d'Ouest  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Le Roi des singes T2

Devenu John Arthur Livingstone, Saturnin est invité par l’inspecteur Douglas à faire la lumière sur les meurtres en série. Un cocktail animal mêlant aventure et enquête policière !


Le Roi des singes T2, bd chez Vents d'Ouest de Bonifay, Meddour, Paitreau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vents d'Ouest édition 2015

L'histoire :

La police a abattu l’assassin aux seins nus. L’événement fait les gros titres des journaux à Londres. Pourtant, les meurtres continuent. Une femme a été assassinée. L’inspecteur Mark Douglas emmène John Arthur Livingstone au zoo pour lui montrer son corps à moitié dévêtu, probablement étranglée. La victime git dans une cage d’un orang-outan qui tient un morceau de tissu dans sa main. Un bout d’étoffe qui doit sûrement appartenir à son meurtrier. Livingstone entre dans la cage, nu, et parvient à récupérer le morceau de tissu. Il remarque aussi que les traces de strangulation ont été l’œuvre de petites mains. Il en déduit que le coupable est un nain ou un individu de petite taille obsédé par la poitrine de ses victimes ! Livingstone se souvient de sa première rencontre avec Victoria Livingstone, la mère d’un homme qui a disparu quelque part sur cette terre d’Afrique, à l'époque où on le prénommait alors Saturnin. Une rencontre qui le mènera jusqu'en Angleterre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Mêlant l’univers de Stevenson, du Tarzan de Edgar Rice Burroughs et des enquêtes d’Aberline sur Jack l’Éventreur, Le roi des Singes est un cocktail intéressant à plus d’un titre. Philippe Bonifay explore ici la personnalité double de Livingstone, un enfant recueilli et élevé par les singes, découvert par les civilisés et devenu un homme de la Haute Société anglaise. Le scénariste se sert d’ailleurs des flashbacks pour illustrer cette dualité. Il apparaît moins animal dans la nature luxuriante qu’à Londres. Sa présence sauvage n’est pas sans provoquer des remous dans une époque victorienne en pleine mutation. L’enquête n’est ici qu’un prétexte pour montrer son animalité, que l’on peut extrapoler à l’ensemble des humains. Toujours aussi puissant dans son trait (ou dans sa peinture, tellement les cases s’apparentent à des tableaux), Fabrice Meddour dévoile une nouvelle fois sa patte. Livingstone, c’est un peu son Comte Skarbeck ! Les scènes d’amour entre Livingstone et la servante ou Mademoiselle Alice sont d’une douce bestialité. On reste pantois devant sa représentation de la jungle urbaine londonienne, sombre et glauque, qui contrebalance avec la dimension lumineuse et naïve de la jungle africaine. La mise en couleur parfaite de Stéphane Paitreau y est pour beaucoup. Ce serait « bête » de passer à côté d’une telle bande dessinée…

voir la fiche officielle ISBN 9782749307114