parution 20 juin 2017  éditeur Vide Cocagne  Public ado / adulte  Thème Humour, Guerre

Le Petit livre noir de Dominique T2

Le Necrodominicon

En Antarctique, Dominique, le tapir ressuscité, se frotte aux nazis et aux monstres tentaculaires issus d'un monde parallèle chthonien. Un délire joyeusement barré.


Le Petit livre noir de Dominique T2 : Le Necrodominicon (0), bd chez Vide Cocagne de Pixel Vengeur
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vide Cocagne édition 2017

L'histoire :

Il y a quelques temps, Dominique, petit tapir des Sundarbans, a été broyé par les chenilles d'un char d'assaut en pleine jungle du Bengale (voir fin du précédent volet). Les tripes à l'air, le pelage étalé sur plusieurs mètres, il n'y avait plus d'espoir. Et pourtant, suite à un phénomène aussi ésotérique que pratique, guidé par les tam-tam tribaux venus du fond de la mangrove, le corps de Dominique se régénère, se reconstruit... Et le voilà sur pieds. Il est un peu sonné, toujours aussi con, mais il peut regambader comme en 40. Et lâcher des caisses, aussi, c'est sa grande passion. C'est d'ailleurs sept ans plus tard qu'on le retrouve à bord d'un petit avion de ravitaillement qui survole l'Antarctique. Enfermé dans une cage, il fait certainement partie d'un lot d'animaux cobayes que l'on apporte aux scientifiques de la base hollandaise. Allez savoir. Or, en plein blizzard, l'avion entre en collision avec une puissance démoniaque pourvue de gros tentacules noirs. Et il s'écrase sur le permafrost. Dominique survit. Quelques heures plus tard, deux véhicules de secours pilotés par des nazis finissent par venir récupérer le chargement. Par des nazis ???! Oui, il semble bien que ces sombres teutons se soient bâti une base secrète pour leurs viles expériences sur une arme zegrète kolossale. Or ces derniers sont espionnés par des militaires américains, eux-mêmes observés à distance par des russes. Rohlolo, quel bordel...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans un précédent petit volume déjà édité par le Vide Cocagne, Pixel Vengeur s'était bien amusé avec les aventures complètement foutraques de Dominique, le petit tapir des Sundarbans. Et nous aussi, par la même occasion. Aussi, ne lui en veut-on pas de ressusciter sa bestiole par le tour de passe-passe le plus culotté qui soit, afin de récidiver pour un second opus fortement barré du genou. Puisque c'est foutraque, vous dit-on, c'est le principe ! L'immense avantage lorsque tout et n'importe quoi peut arriver à tout moment, c'est qu'on est certain de sortir des sentiers battus et de se bidonner de cet imprévu souvent inspiré. Ainsi, le terrain de délire de Dominique sera cette fois l'Antarctique, où les nazis, les russes et les américains complotent les uns contre les autres autour de la découverte d'une porte ésotérique vers le monde parallèle et dément de Lovecraft. Celui-ci est peuplé de démons tous plus biscornus les uns que les autres, puisque Pixel Vengeur a demandé à quelques potes dessinateurs de les lui inventer, dans leurs styles graphiques éclectiques (Pochep, Libon, Grolleau, Tébo, Pierre Place...). Il y est question d'arme secrète, de feu nucléaire, et d'accession à la toute-puissance occulte, c'est à dire que des notions qui dépassent très largement l'entendement de notre petit tapir, victime-prétexte au joyeux délire ésotérique. Évidemment tout cela se termine mal, dans un bordel indescriptible, dont la cohérence n'a que peu d'importance. En revanche, ce qui importe beaucoup plus, c'est que Pixel Vengeur ne lésine pas sur son talent graphique. Ses monstres, son décorum, sa clique de personnages allumés sont chiadés et détaillés, ce qui sera fort apprécié par l'amateur de beau dessin et d'humour... foutraque. Ailleurs, t'as pire.

voir la fiche officielle ISBN 9791090425873