parution 01 septembre 2008  éditeur Akileos  collection Regard noir et blanc
 Public ado / adulte  Thème Espionnage, Politique Graphic Novel

Queen & country T5

Operation : Dandelion

La nomination d’un nouveau « C » à la tête du renseignement britannique agite le microcosme londonien. La succession de Robert Mugabe au pouvoir au Zimbabwe de même… Une série d’espionnage récompensée outre-Atlantique, d’une envergure certaine.


 Queen & country T5 : Operation : Dandelion (0), comics chez Akileos de Rucka, Hawthorne
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2008

L'histoire :

Londres, un salon feutré d’un riche appartement. La nuit est tombée. Walter Seccombe, Sous-secrétaire au Foreign Office boit un verre en compagnie de Frances Berclay, aspirant au poste de chef de service au MI-6, le service de renseignement de Sa Majesté. La conversation tourne en effet autour de la succession du regretté Sir Wilson, atteint de paralysie. Le ministère veut un nom dans la semaine. Si d’aventure, Barclay obtenait le poste – un poste sensible à l’articulation des différentes cellules du renseignement britannique – Paul Crocker, actuel hiérarchique des fameuses « Vigies » pourrait bien se retrouver sur la touche. Les deux hommes ne s’entendent guère. Et dans un contexte de resserrement budgétaire, ses troupes vont devoir justifier leurs crédits. Tom Wallace, alias « Vigie 1 », pense lui avoir fait son temps. Un poste de formateur lui plairait. S’il partait, Tara Chace serait alors la mieux placée pour le remplacer. Il faudrait donc une nouvelle « Vigie 2 », sans parler du poste de « Vigie 3 » qui reste à pourvoir… Un vrai jeu de chaises musicales. Vient enfin se greffer l’affaire de la succession souhaitée de Robert Mugabe. Le gouvernement verrait bien un changement à la tête du pouvoir au Zimbabwe. Le nom de l’opposant Daniel Mwama circule. Encore faut-il s’assurer du personnage…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Série terminée outre-Atlantique (au numéro 32 en format US mais G. Rucka, son auteur, a annoncé qu’il la reprendrait en 2009) Queen & Country « parle des gens qui font face à la réalité que le commun des motels ignore ». Ces mots empruntés à Jamie S. Rich, romancier et éditeur de la série à ses débuts, résume bien l’ambiance proposée. Couronnée de l’Eisner Award de la « meilleure nouvelle série » en 2002, Queen & Country prend pour cadre le dessous des cartes, celles qui font l’actualité, les arcanes du pouvoir quoi – plus précisément du renseignement britannique. A chaque tome, son illustrateur. Les numéros 21 à 24 rassemblés ici dans ce tome 5 de l’édition française, portent la signature de Mike Hawthorne. Difficile de dire si ce soldat de l’ombre (à qui l’on doit aussi chez Akileos le thriller Umbra), est le meilleur d’entre eux, mais le résultat révèle un vrai travail d’orfèvre, ciselé d’ombres et de lumière. A la manière d’un Christophe Chabouté chez nous, l’artiste joue sur les encrages, les cadrages et expressions des visages, et donne ainsi au récit un souffle supplémentaire. La lecture y gagne beaucoup en clarté et en rythme. De rythme, il n’est pourtant pas vraiment question ici. Opération : Dandelion se déroule en effet entièrement dans les coulisses feutrées des offices, salons et chambres d’hôtel londoniennes. Point (ou peu) d’action de terrain mais d’intenses tractations et manœuvres. L’intrigue complexe, sans héros aucun, offrant une multitude d’approches au travers des divers protagonistes, monte progressivement en rythme et jamais ne lâche et/ou ne perd son lecteur. Le trombinoscope figurant en entrée de volume aide le novice et l’on s’y retrouve rapidement. Aucun livre de l’édition française ne figurait encore au catalogue de votre site de chroniques BD préféré : le mal est à présent réparé. Une série politico-réaliste d’envergure, d’un genre trop absent sur le vieux continent.

ISBN 9782355740237