parution 07 juin 2010  éditeur Akileos  collection Colors
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

The end League T2

Icônes vieillissantes

Wolfsangel, un dictateur fasciste, poursuit sa lutte contre la End League, bien décidé à en éliminer tous les membres. Une fin de diptyque bien décevante.


The end League T2 : Icônes vieillissantes (0), comics chez Akileos de Remender, Canete, Macdonald, Wilson
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Akileos édition 2010

L'histoire :

Nick n'a pas toujours été le Soldier American. Ainsi, en 1941, alors qu'il est enfant, les hommes de Wolfsangel, un dictateur fasciste, lui injectent chaque jour du poison dans les veines. Programmé pour devenir un assassin, il s'entraîne avec les autres enfants dans la même situation que lui, à utiliser les pouvoirs occasionnés par les expériences sur le corps de prisonniers juifs. Soumis à un programme strict et routinier, Nick arrive à tenir en se disant que s'il exécute bêtement ce qu'on lui demande, le temps passera plus vite. Cependant, lors d'un exercice, une de ses camarades, ne souhaitent pas utiliser ses pouvoirs contre un prisonnier, est tuée devant ses yeux. Sous la pression, Nick est contraint d'exécuter les ordres. Arrive alors une bande de justiciers venus des Etats-Unis. Le petit garçon profite de la confusion pour semer le trouble chez ceux qui l'ont éduqué, en se mettant, pour une fois, au service de la justice…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le premier tome de The End League mettait en scène un récit de super héros de manière assez maladroite. Rick Remender conclue à présent les aventures de ce groupe de super héros aux faux airs de justiciers DC Comics ou Marvel. Malgré un postulat intéressant de fin du monde, le scénariste a eu toutes les difficultés à ne pas lasser les lecteurs sous des dialogues certes décalés, mais volubiles et surabondants. Avec ce second opus, rien ne change : l'ensemble est très confus et l’on s'ennuie assez rapidement. Les personnages sont tellement nombreux qu’on en viendrait à oublier leurs noms... Si dans le premier tome, les dessins de Mat Broome étaient une bonne surprise, ce sont désormais ceux d’Eric Canete et d’Andy Macdonald qui leur succèdent. Leur prestation est loin d'être mauvaise, mais entre des cadrages confus et des personnages aux proportions changeantes, l'ensemble séduit bien moins qu'auparavant. Une série décevante se termine.

voir la fiche officielle ISBN 9782355740459