parution 22 octobre 2015  éditeur Cornelius  collection Pierre
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Roman graphique Independant

Les Intrus

Des portraits d'Américains moyens par Adrian Tomine et dans lesquels il décrypte l'envie, le besoin et les difficultés de trouver sa place dans une société moderne. Un graphic novel subtil et cohérent.


Les Intrus, comics chez Cornelius de Tomine
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Cornelius édition 2015

L'histoire :

Cet album contient 6 récits :
- Une brève histoire de la forme artistique nommée « hortisculpture » : Harold est jardinier depuis quelques années lorsqu'à la lecture d'un magazine, il s'imagine pouvoir faire fortune en créant un art mélangeant sculpture et plantes vivantes. S'il reçoit les encouragements de sa moitié, les autres personnes ne partagent pas vraiment le même optimisme...
- Amber Sweet : Une jeune femme remarque à chaque fois qu'elle se rend à la fac que des regards désobligeants lui sont adressés. Un jour, elle entend un nom lancé : « Amber Sweet ». En cherchant sur internet, elle découvre qu'une actrice porno lui ressemblant fait fureur ces derniers temps...
- Allez les Owls ! : Un quarantenaire fan de l'équipe des Owls rencontre lors d'une réunion une jeune femme supportrice elle aussi. Naît alors une relation pas toujours très simple...
- Traduit du japonais : Une mère écrit une lettre à l'intention de sa petite fille. Elle lui raconte notamment l'instant où toutes les deux prirent l'avion du Japon en direction des U.S.A..
- Tuer et mourir : Un père de famille un brin taciturne essaie de positiver lorsque sa fille de 14 ans choisit de se lancer dans le stand-up. Ce n'est pas la première fois qu'elle a une lubie et cela a tendance à créer des tensions au sein du cercle familial.
- Les intrus : Un homme met la main sur le jeu de clés d'une maison qui était la sienne et celle de sa famille autrefois. Vivant désormais seul, il s'amuse alors à la visiter lorsque le locataire n'est pas présent...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les amateurs de comics indé et de romans graphiques comptent souvent parmi leurs favoris des artistes comme Daniel Clowes, Chris Ware, Seth ou Adrian Tomine. Si ce dernier fait régulièrement plaisir aux abonnés de New York Magazine ou du Times avec quelques illustrations, ses bandes dessinées sont assez rares, mais à chaque fois remarquées. Couronné avec son excellent Loin d'être parfait, l'Américain ne nous avait pas forcément autant scotché depuis. Il aura fallu attendre cet album, Les intrus, pour que l'on replonge dans le quotidien de gens normaux et qui essaient de se faire une petite place au milieu d'un monde moderne et cruel : le nôtre. L'auteur nous régale avec 6 histoires aux tonalités assez différentes. La première (Une brève histoire de la forme artistique nommée « hortisculpture ») est la plus légère avec un jardinier qui est persuadé d'avoir inventer un nouvel art floral. La seconde (Amber Sweet) est plus intéressante et prouve que parfois l'image peut jouer un rôle néfaste dans son développement personnel. Avec Allez les Owls !, Adrian Tomine évoque un couple qui se forme autour d'une passion commune et des galères conjointes. Ce récit est intéressant à plus d'un titre et insiste sur le désarroi de ces deux individus aussi perdus qu'avides de survivre. Traduit du japonais est une histoire immersive et qui à la manière d'une lettre revient sur les souvenirs d'une mère. Sur ce récit, Adrian Tomine n'illustre que des décors façon cliché et y accole les textes. Tuer et mourir évoque les relations entre un père et une fille, la manière dont cette dernière essaie de s'émanciper par le biais de spectacles humoristiques. Dans cette histoire, il y a beaucoup de non-dits (le décès de la maman entre autres) et d'émotions. Enfin, le titre éponyme est sombre et très immersif. Adrian Tomine balaie de nombreux sujets et le fait à chaque fois avec une justesse aussi amusante que touchante. Son style visuel dans la veine réaliste reste toujours efficace. Avec Les intrus, les fans d'Adrian Tomine retrouvent leur artiste inspiré et en grande forme, capable de raconter l'intime avec une subtilité unique.

voir la fiche officielle ISBN 9782360811045