parution 01 octobre 2004  éditeur Dargaud  Public enfant / ado / adulte  Thème Humour, Strips

Garfield T39

Garfield fait son cinéma

Fainéant, gourmand, méchant, moqueur, râleur, bagarreur, envieux, peureux, curieux, Garfield.


 Garfield T39 : Garfield fait son cinéma (0), comics chez Dargaud de Davis
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2004

L'histoire :

Garfield paresse devant la télé ou dans son lit. Garfield se moque de tout le monde, sauf de lui-même. Garfield se lave longuement et c'est assez rare et sexy pour le mentionner ici. Garfield mange beaucoup, oui, toujours, des lasagnes, mais pas seulement. Garfield rote. Garfield donne des coups de pied à Odie le chien. Garfield perd tellement ses poils que Jon, son maître, en recrache des boulettes complètes. Garfield ne court après les souris que si elles vont à la plage. Garfield se prend des raclées par des chiens assez hermétiques à son sens de l'humour. Bref, Garfield revient. Vive Garfield !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comment fait Jim Davis pour trouver son inspiration ? Quand on sait la difficulté rencontrée face au devoir de faire rire en trois temps… Une case, deux cases, trois cases, paf on rigole (en réalité, Davis s'est régulièrement offert le luxe de développer ses pitreries félines sur une planche complète). Cela fait 25 ans que le papa du chat le plus paresseux du monde (de la BD) accomplit son tour de force quotidien. S'il est difficile de tenir la distance sur une discipline telle que l’humour, où tout a été fait, où tout a été dit, le résultat est là. Les réparties de notre chat favori sont toujours aussi cinglantes (un coup de chapeau au traducteur Thomas Deltombe !). Les coups de pied dans l'arrière-train de Odie, le chien-crétin-à-la-langue-pendante, toujours aussi jouissifs. Il est vrai que Garfield sans ses acolytes, ses têtes de turc, ses faire-valoir, ne serait pas tout à fait Garfield. Odie, Jon, les souris, et même sa nourriture (!) qui lui donnent la réplique et l'occasion de briller, tiennent une place importante dans le petit monde clos créé par Davis. Néanmoins, et pour être tout à fait honnête, les gags sont très inégaux. Ne vous imaginez pas vous tordre de rire en vous tapant les cuisses à chaque triptyque. Préférez tout de même cet album - ou l'un des 38 précédents - à l'adaptation « cinépte » sortie en août 2004. La version BD, à petite dose, reste un régal.

voir la fiche officielle ISBN 9782205055825