parution 01 février 2005  éditeur Dargaud  Public ado / adulte  Thème Humour, Strips

Grimmy T15

Grimmy, chien insupportable et équivalent canin de Garfield, fait tourner en bourrique son entourage. Une suite de gags plus ou moins réussis, importés d’outre-atlantique.


 Grimmy T15, comics chez Dargaud de Peters
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dargaud édition 2005

L'histoire :

Pour ce quinzième tome, Grimmy nous revient plus en forme que jamais. Il vole, ment, se montre agressif, violent…Déclinés en vignettes d'une case ou d'historiettes sur plusieurs pages, les déboires de Grimmy nous entraînent dans un quotidien où sévissent notamment son pote le chat Attila et leur maîtresse la mère l'Oie. Sans parler des autres chiens du quartier qui lui mènent la vie dure. A ne pas rater notamment, l'épisode où Grimmy et Attila se retrouvent enfermés dans la voiture pendant que la Mère l'Oie fait ses emplettes au supermarché. Ou encore celui où le vétérinaire fixe sur Grimmy une sorte de minerve pour l'empêcher d'atteindre des points de suture post-opératoires. Ce très esthétique appareil médical le fera passer pour un cornet de frites, une corbeille à papier ou encore une bonne soeur, selon la sensibilité de ceux qui le rencontreront ainsi affublé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L'auteur Mike Peters nous propose comme à l'accoutumée un florilège plus ou moins amusant de gags dont la lecture nous laisse une impression de décousu. Suivant le modèle de son père spirituel et modèle Jim Davis, le papa de Garfield, ou de Charles Schultz, l'auteur des Snoopy, Mike Peters nous narre les aventures domestiques de son fidèle chien et de ses compagnons de fortune. Mais d'autres gags – les plus drôles d'ailleurs – viennent agrémenter l'album. En effet, au côté des habituels strips en une, deux ou trois vignettes avec nos héros habituels, Peters multiplie les digressions qui ont pour personnages la Mort, des insectes ou… Freddy Krueger. Malgré le potentiel comique de beaucoup d'entre eux, on se demande un peu ce que les réflexions de créatures récurrentes comme des lamentins, les vautours et autres vampires viennent faire là. Cet aspect fourre-tout peut limiter le plaisir de la lecture, d’autant plus que certains gags tombent carrément à plat, la faute à la traduction. Non pas au traducteur, Hugo Cassavetti, qui s'en sort souvent bien, mais aux nombreuses références culturelles qui ne passent pas la transposition. Voilà peut-être le prix de l’importation coûte que coûte de gros succès BD d’outre-atlantique.

voir la fiche officielle ISBN 9782205057010