parution 02 février 2011  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Haunt T1

Frères ennemis

Hanté par son frère, Daniel Kilgore découvre qu'en fusionnant avec l'âme de celui-ci, il devient Haunt, un être doté de pouvoirs hors normes. Début très réussi d'une nouvelle série au casting hors norme !


 Haunt T1 : Frères ennemis (0), comics chez Delcourt de Kirkman, Capullo, Ottley, FCO Plascencia, McFarlane
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2011

L'histoire :

Prêtre, Daniel Kilgore a énormément de difficultés à s'entendre avec son frère Kurt. Ce dernier vient régulièrement se confesser auprès de lui... or comme il est un agent de terrain d'une section secrète du gouvernement, il lui avoue souvent ses crimes. Aujourd'hui, il confie à son frère combien fut pénible la tâche qu'il vient d'avoir à effectuer. Un scientifique important se trouvait aux mains d'un groupe militaire et il devait être libéré. Seulement, la mission a dérapé et le chercheur est mort. En sortant de l'église, Kurt est capturé par des mercenaires qui souhaitent obtenir de sa part un carnet du scientifique aujourd'hui décédé. Ne sachant pas de quoi il s'agit, Kurt est torturé avant de mourir de ses blessures. A son enterrement, Daniel, qui jusqu'ici n'avait que peu d'atomes crochus avec Kurt, a des visions. Il communique avec son défunt frère qui ne cesse de lui demander de protéger Amanda, sa veuve. Daniel la réconforte, chez elle, puis reste dormir sur le canapé, l'heure étant avancée. Au beau milieu de la nuit, des hommes armés font irruption dans l'appartement. Sans comprendre ce qui se passe, Daniel est recouvert d'une étrange matière qui le protège des balles et surtout lui permet d'éliminer ses agresseurs. Il est désormais Haunt, un être maudit qui possède deux âmes...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Lors de la convention de San Diego en 2006 (le Comics Con), Robert Kirkman lançait un défi à Todd McFarlane, lui demandant de revenir plus activement dans le milieu des comics. Il n'avait probablement pas imaginé que quelques années plus tard, il collaborerait avec lui sur une nouvelle série... Lancé en 2009 aux États-Unis, Haunt s'appuie sur un casting de prestige. Jugez plutôt : Todd McFarlane (créateur de Spawn et encreur sur le titre), Robert Kirkman (le scénariste de Walking Dead), Greg Capullo (le dessinateur longue durée de Spawn) et Ryan Ottley (Invincible). Cette dream-team offre aux lecteurs un nouveau récit totalement addictif. Nous y suivons Daniel Kilgore, un prêtre un peu désabusé qui, à la mort de son frère Kurt (qu'il déteste) est hanté par celui-ci. Pire encore, il se rend compte qu'en fusionnant avec lui, une étrange armure organique le recouvre entièrement. Vue la couverture, on pourrait croire à un croisement bâtard entre Spawn et Spider-Man... mais non. Le récit mélange allégrement super-héros, fantastique, espionnage et horreur. Un melting-pot qui, bien scénarisé, fonctionne parfaitement. Les 6 chapitres s'enchainent très vite, pour un début idéal, donc. En outre, le dessinateur Ryan Ottley a retravaillé les crayonnés originaux de Greg Capullo sur la quasi-totalité de l'album. En fin d'album (et pour la suite de la série), c'est d'ailleurs, Capullo himself qui se charge du visuel, le temps d'un chapitre ingénieux. Des auteurs de prestige au diapason et une édition digne de ce nom : pas de quoi bouder son plaisir !

voir la fiche officielle ISBN 9782756025070