parution 20 juin 2012  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Horreur Adaptation

Le fléau T8

Les tueurs

La communauté de Mère Abigail n'est pas seulement composée de bonnes personnes. Certaines semblent en effet cacher en elles des démons dangereux. Suite d'une adaptation toujours très fidèle.


Le fléau T8 : Les tueurs (0), comics chez Delcourt de King, Aguirre-Sacasa, Perkins, Martin, Coker
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2012

L'histoire :

Harold Lauder possède un physique ingrat mais une intelligence peu commune. Alors que le terrible virus baptisé Captain Tripps ravageait le monde, il figurait parmi les très rares immunisés. Frannie, une voisine un peu plus âgée que lui et dont il est amoureux, fait aussi partie des survivants. Il espère longtemps qu'elle le regardera autrement que comme un ami un peu bizarre, mais l'arrivée de Stu change ses plans. Cet homme sûr de lui a très vite pris le leadership d'une partie des survivants, ceux qui croient en la bonne parole de Mère Abigail. Larry Underwood vient tout juste de rejoindre la communauté. Un soir, il parle sur le perron d'une maison avec Frannie. Il parle d'Harold et de sa fixation pour la jeune femme. Larry pense que l'adolescent n'a pas que de bonnes intentions et qu'il pourrait bien être un danger pour tout le monde...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les opus se suivent pour Le fléau et la tension monte inexorablement, liée au grand méchant de l'histoire : Randall Flagg. Cet individu sombre et démoniaque ne figure pas dans ce volet mais sa présence se fait ressentir au travers de l'adolescent Harold Lauder. Mal dans sa peau et amoureux transi de la jolie Frannie, il passe lentement mais sûrement du mauvais côté de la barrière. C'est là le principal fait de ce tome, si l'on excepte la montée en puissance de Stu au sein de la communauté. Roberto Aguirre-Sacasa continue de coller au plus près du texte de Stephen King, au point où les moments géniaux se retrouvent, ainsi que ceux moins flamboyants. Malgré la grande qualité de la série, Les tueurs est un album un peu en deçà de ses prédécesseurs ; la faute à un récit un peu trop étiré. Rien de grave cependant car les lecteurs du roman le savent bien, il s'agit du calme avant la tempête ! Vivement la suite donc qui sera donc toujours illustrée brillamment par l'excellent Mike Perkins...

voir la fiche officielle ISBN 9782756022260