parution 02 mars 2016  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Horreur Super-héros

Spawn Renaissance T1

Alors qu'Al Simmons s'était suicidé, Dieu lui-même le délivre de sa mort ! Todd McFarlane scelle ainsi le retour de son (anti-)héros maudit, s'entichant d'un nouvel artiste au style énergique !


 Spawn Renaissance T1, comics chez Delcourt de Jenkins, McFarlane, Meyers, FCO Plascencia, Martin, Butler, Molinar
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Quelque part dans l'obscurité, à moins que cela ne soit le purgatoire... Un homme de couleur porte un drôle de costume. Il est prisonnier de liens qui le maintiennent attaché à une croix en forme de X. Sa souffrance semble sans fin, comme suspendue dans le temps. Son isolement confine à l’irréel et les choses ne vont guère s'arranger lorsqu'un chien débarque de nulle part et se met à parler à celui qui fut Al Simmons. Un simple mortel qui voua un pacte avec un démon. Quelques années plus tard, Al décida de se suicider. Et le voilà maintenant à parler avec un chien qui prétend être Dieu et lui demande de réfléchir à ses actes. S'il admet avoir fait une erreur en se suicidant, s'il comprend que c'est ce que l'Enfer souhaitait le voir faire, il pourrait bien être libéré de la Mort. Et d'ailleurs, comment pourrait-il être mort puisqu'il l'était déjà avant son « suicide » ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bientôt 20 ans que le canadien Todd McFarlane a créé Spawn. Avec des hauts et des bas (et plus de 250 épisodes), son suppôt des Enfers est sans doute le dernier « super-héros » d'importance qui ait été créé ! On ne s'amusera pas à résumer ici la série. en revanche, ce qu'on peut facilement dire, c'est que le tome 1 de ce cycle baptisé Renaissance vient renouer le fil de cette histoire avec le retour du premier (anti-)héros et porteur du costume démoniaque, Al Simmons. L'arc précédent, La Saga Infernale, introduisait un nouveau personnage principal, Jim Downing, après qu'Al se soit suicidé. Le lectorat avait aussi découvert un formidable artiste avec Szymon Kudranski, au style photo-réaliste et aux effets de lumière hérités du Caravage. Avec ce come-back du personnage originel, la charte graphique est remise à plat. Kud' utilisait une technique ramenant ses planches au roman-photo. Dès lors, n'importe quel illustrateur lui faisant suite était voué à donner une impression bien plus classique. Malgré la difficulté de sa tâche, Jonboy Meyers s'en sort très honorablement. L'approche graphique est bien plus conventionnelle, «normal», il dessine, mais cela n'empêche pas le dynamisme et aussi beaucoup de puissance pour les nombreuses scènes de combats. Côté scénario, Todd McFarlane réinjecte clairement des thèmes qui avaient plu aux lecteurs de la première heure, dont celui de la famille. La femme de Al, Wanda, qui eut une importance capitale à de nombreux moments, revient au centre de l'énigme. Son paternel joue aussi un rôle non négligeable. Du point de vue de la narration, ce qui change aussi du tout au tout, c'est clairement le positionnement du Spawn dans l'intrigue. Downing, de par son amnésie, subissait le conflit que se livrent Enfer et Paradis. Par moment, il était comme un pantin, ce qui pouvait aussi affaiblir le personnage. Ici, on retrouve une créature rageuse, déterminée à tout renverser sur son passage. Simmons/Spawn incarne à nouveau une forme de pouvoir d'action. Il ne se contente plus de réagir, au contraire, il redevient l'enjeu essentiel sur l'échiquier des forces en présence. C'est sans doute cet élément qui est le mieux pensé de la part de Todd McFarlane et qui peut être déterminant pour un retour des lecteurs vers la série en constante baisse de ventes au USA. Ce premier opus marque donc un retour aux sources qui arrive à remettre de la fraîcheur dans une série qui paraissait à bout de souffle. Un coup sacrément bien joué et qui se montre aussi très accessible pour les nouveaux lecteurs. Espérons que ce pep's perdure !

voir la fiche officielle ISBN 9782756077062