parution 23 septembre 2009  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spawn – Archives, T7

Crucifixion (intégrale)

Toujours prisonnier de sa malédiction et passant les épreuves les unes après les autres, Spawn a beau douter, il se relève toujours face à l'adversité. Une série à la mécanique bien huilée.


 Spawn – Archives, T7 : Crucifixion (1), comics chez Delcourt de McFarlane, Capullo, Haberlin, Kemp
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2009

L'histoire de la série :

Al Simmons est un lieutenant assassiné par un mystérieux commanditaire, trouvant qu’il prenait trop de place. En enfer, il passe un pacte avec Malebolgia, le maître du 8e cercle démoniaque, afin que celui-ci revive et puisse retrouver sa femme bien aimée Wanda. Seulement, lorsqu’il revient sur terre, Al n’est plus le même : visage calciné et costume étrange, qu’il ne peut retirer. Celui-ci est devenu un « Hellspawn », un soldat des enfers. Il constate également que 5 années sont passées, que sa femme s’est remariée avec son meilleur ami, Terry, et qu’ils ont eu une petite fille ensemble. Al va mettre du temps à s’en remettre et va vivre parmi les sans-abris, les protégeant grâce aux pouvoirs que Malebolgia lui a confié. Mais le Spawn n’est pas seulement un soldat des enfers : Al décide d’enquêter sur les causes mystérieuses de sa mort et de faire ses propres choix.

L'histoire :

Depuis leur récente mésaventure avec Spawn, les flics Sam et Twitch ont été mis à pied. Cela ne les empêche pas d'essayer d'en apprendre un peu plus sur le lien qui les unit à Al Simmons. Ils ont donc interrogé Cogliostro qui leur réaffirme que leurs destinées sont liées, avant de disparaître. Al est quant à lui de retour à Rat City et c'est de bonne humeur qu'il se rend chez Wanda afin de lui montrer qu'il n'est pas définitivement mort et qu'il a retrouvé son apparence originale. Or, Spawn n'a pas conscience que lors de sa dernière confrontation avec Jason Wynn, les derniers lambeaux de chairs de son visage, sont tombés, ce qui permet désormais de le reconnaître. Al retombe dans la folie et sa colère n'en est que plus grande. Il jette et détruit tout ce qui lui tombe sous la main. Cogliostro arrive alors et essaie de le calmer. Mais Al n'y arrive pas vraiment. Il part voir Terry et lui annonce vouloir de nouveau en finir avec le business de Wynn.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Depuis déjà 6 tomes, les éditions Delcourt nous offrent une édition proprement impeccable de la série Spawn de Todd McFarlane. Avec ce 7e recueil, contenant les chapitres 65 à 76, l'éditeur confirme la grande qualité d’édition de l'ensemble, contrairement à (par exemple) Transmetropolitan (chez Panini) qui depuis le tome 4 a considérablement maigri en pages mais pas en prix ! Introduisant ce nouveau tome par un chapitre faisant office de récapitulatif, assez pratique d'ailleurs, tant l'histoire est touffue, le récit nous montre un Spawn dans une position étonnante : après une courte promenade dans les rues, en sifflotant un air connu des Bee Gees, il déchante de nouveau en se rendant compte que son précieux visage s'est petit à petit volatilisé. Avec un tel début, les auteurs nous rappellent que Spawn n'est pas qu'une série sombre mais aussi un titre doté d'un humour bienvenu. Outre ce passage, Al Simmons doit affronter des créatures toutes plus étranges et glauque que les autres, comme notamment celle provenant des détritus. L'autre point fort de Spawn est le dessin de grande qualité. Une fois encore, Greg Capullo fait des merveilles. Son trait ne faiblit jamais et son découpage est toujours impressionnant ! Ce nouvel album de Spawn remplit parfaitement son rôle et saura combler les amateurs du Hellspawn…

voir la fiche officielle ISBN 9782756017730