parution 01 août 2008  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spawn – Archives, T5

Rédemption (intégrale)

Même gravement blessé, Spawn ne laisse rien passer lorsque l’on s’en prend à ces proches. Malgré un scénario linéaire, la série reste une valeur sûre.


 Spawn – Archives, T5 : Rédemption (1), comics chez Delcourt de McFarlane, Larsen, Capullo, Broeker, Haberlin
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire de la série :

Al Simmons est un lieutenant assassiné par un mystérieux commanditaire, trouvant qu’il prenait trop de place. En enfer, il passe un pacte avec Malebolgia, le maître du 8e cercle démoniaque, afin que celui-ci revive et puisse retrouver sa femme bien aimée Wanda. Seulement, lorsqu’il revient sur terre, Al n’est plus le même : visage calciné et costume étrange, qu’il ne peut retirer. Celui-ci est devenu un « Hellspawn », un soldat des enfers. Il constate également que 5 années sont passées, que sa femme s’est remariée avec son meilleur ami, Terry, et qu’ils ont eu une petite fille ensemble. Al va mettre du temps à s’en remettre et va vivre parmi les sans-abris, les protégeant grâce aux pouvoirs que Malebolgia lui a confié. Mais le Spawn n’est pas seulement un soldat des enfers : Al décide d’enquêter sur les causes mystérieuses de sa mort et de faire ses propres choix.

L'histoire :

Après avoir réussi à se défaire de Curse, Spawn reprend la route pour New York. Mais les blessures occasionnées par son adversaire le font terriblement souffrir. Gravement affaibli, il décide de se nourrir de vers. Il n’a pas vraiment le temps de recharger ses batteries, qu’un ange guerrier répondant au nom de Tiffany l’attaque. Essayant de se défendre comme il peut, Al subit une véritable dérouillée, à tel point qu’il finit par être décapité par la guerrière, cela étant la seule façon de tuer un hellspawn. Tiffany saisit alors le crâne de Simmons mais au moment même où elle le tient, elle constate qu’il s’agit d’un amas de vers ! L’effet de surprise passée, Tiffany réussit à blesser gravement Spawn en lui explosant le poitrail. Grâce à ses pouvoirs, il appelle à lui tous les damnés des alentours, loups et ours. Grâce à leur aide, il utilise sa chaîne pour saisir l’espace d’un instant son adversaire et la retenir le temps que ses compagnons d’infortune dévorent l’ange guerrier. Cet ennemi enfin vaincu, il reprend alors son chemin…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série avait pourtant débuté sous les meilleurs auspices, avec un scénario ciselé et efficace… Les derniers chapitres livrés par Todd McFarlane déçoivent en de nombreux points. Les principaux reproches concernent l’histoire à proprement parler. Il ne se passe plus grand-chose et l’on a l’impression que Spawn enchaîne les adversaires sans véritables buts, si ce n’est protéger ses proches. Heureusement, dans ce tome l’équipe formée par Al SImmons et Tremor vient apporter un peu d’air frais, car sinon la lassitude se serait installée. Pourtant l’intérêt est toujours là. Lorsque le Violator annonce la descente aux enfers de Spawn, on en frétille d’avance mais cela n’arrive toujours pas ! Les confirmations viennent des personnages secondaires, notamment par le biais des inspecteurs Sam et Twitch qui apportent une touche d’humour bienvenue. Le principal atout de ce tome est de proposer en fin de tome quelques chapitres dévoilant la rencontre entre Spawn et Savage Dragon, le tout dessiné par Erik Larsen. Les dessins restent d’un niveau correct : les prestations de Greg Capullo et de Tony Daniel suppléent parfaitement Todd McFarlane et maintiennent l’uniformité visuelle qui, dans certains comics, a bien du mal à être conservée. Un tome moyen, pas mauvais non plus, mais qui n’apporte pas grand-chose aux schmilblick du rejeton des enfers.

voir la fiche officielle ISBN 9782756014302