parution 12 juin 2013  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Esotérique, Roman graphique Independant

Jack Joseph, soudeur sous-marin

A l’approche de la paternité, un soudeur sous-marin subit une sévère réminiscence de son passé : la disparition de son père, lui-même soudeur sous-marin. Une envoûtante plongée psychanalytique, abordant brillamment la notion de paternité.


Jack Joseph, soudeur sous-marin, comics chez Futuropolis de Lemire
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2013

L'histoire :

Jack Joseph est soudeur sous-marin de profession, affecté sur une plate-forme offshore au large du Canada. D’ici quelques jours, il devrait être papa… mais paradoxalement, il n’a qu’une envie : retourner travailler pour une session de deux semaines au large, loin de sa femme qui risque de perdre les eaux à tout moment. Ce n’est pas qu’il ne l’aime pas ou qu’il fuit ses responsabilités… mais c’est plus fort que lui : chaque année à l’approche d’halloween, il faut qu’il retourne au fond de l’eau. En réalité, Jack a de graves réminiscences de son passé. Car jadis, son père était lui aussi plongeur et… alcoolique notoire. Pour se rattraper de ses absences éthyliques, il avait promis à Jack, alors âgé d’une dizaine d’années, de l’emmener parader pour halloween. Mais ce jour-là, avant d’honorer sa promesse, le paternel avait fait une plongée dans le port, après avoir avalé quelques gorgées de whisky. Il cherchait à retrouver une montre à gousset que Jack, en colère, avait jeté là quelques jours auparavant. Or le père n’était jamais remonté. Annoncé disparu, il est assurément mort noyé. Les autorités ont accusé la tempête qui se levait… Sa veuve, la mère de Jack, et ses potes de bistrot se sont douté quant à eux que le responsable était l’abus d’alcool. Quelque part, c’est sans doute à la recherche de ce père disparu qu’aujourd’hui Jack va au fond de l’eau, à l’approche d’halloween. Cependant, alors qu’il est en immersion en train de souder au pied de la plateforme, Jack fait un malaise. Il entend une voix, il aperçoit une montre à gousset et il perd connaissance. Il se réveille à l’infirmerie : alertés par les indicateurs d’oxygène en surface, des collègues l’ont sauvé à temps. Désormais, Jack n’a plus qu’une obsession irraisonnée : retourner au fond de l’eau pour comprendre ce qu’il y a vu…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le canadien Jeff Lemire produit peu, mais il produit bien ! L’excellent Essex county avait déjà montré son attrait pour – disons – les drames ruraux et familiaux nord-américains. Lemire récidive aujourd’hui avec cet autre épais roman graphique, dont la tonalité oscille entre le récit initiatique et le thriller psychologique. Ici, à l’approche de la paternité, un homme se met en quête de son propre père, jadis disparu en mer dans de tragiques circonstances, et dont il a hérité du métier particulier (en titre). Est-ce la conjonction de sa proche paternité et de cette insupportable disparition qui tarabuste son être et son devenir ? Toujours est-il qu’il se passe quelque chose en lui et que la plongée qu’il va entreprendre sera double : au fond de l’eau et surtout dans les strates de son inconscient. En mélangeant subtilement le présent et les flashbacks, la réalité avec les impressions oniriques, Lemire donne beaucoup de puissance à ces errements psychanalytiques, qui frayent sans cesse à la frontière du fantastique. Le héros Jack est-il hanté ? En perdition ? En quête de soi ? La préface de Damon Lindelof (créateur de Lost, producteur de Star Trek et de Prometheus) fait une juste comparaison avec La quatrième dimension. De fait, accompagné par un dessin semi-réaliste, jeté et encré, rehaussé d’un lavis en noir et blanc, les 215 pages du bouquin s’avalent d’une traite. Avec savoir-faire et ingéniosité, Lemire trouve toujours le biais graphique qui évoquera les justes émotions. Au-delà de l’addiction à la lecture produite par ce binôme visuel-narratif, le récit dit aussi beaucoup de choses sur la transmission, sur le désir inconscient de reproduire l’héritage paternel, ou encore sur les séquelles reportées sur les familles affectées par des disparitions. Un talentueux exercice psychologique qui a… du fonds !

voir la fiche officielle ISBN 9782754809351