parution 20 février 2019  éditeur Glénat  collection Glénat Comics
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Esotérique

Curse Words T1

Le diable de tous les diables

Quand un magicien venu d'un autre monde tape l'incruste sur Terre alors qu'il était censé la détruire... Début d'une série au ton léger, mais au fond plutôt bourrin. Fun, sans pour autant être original. Abracadaboum !


 Curse Words T1 : Le diable de tous les diables (0), comics chez Glénat de Soule, Browne, Garland
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2019

L'histoire :

Dans un vaste bureau qui surplombe Manhattan, un jeune homme connu sous le nom de Johnny One parle business. Il a rendez-vous avec un prestataire de services très particulier, puisqu'il s'agit de Wizord, un magicien capable d'à peu près tout. J-1 est un DJ que la célébrité a rendu totalement mégalo et un brin parano. Avant d'aligner les dollars, il veut être sûr que ce magicien au look de hipster n'est pas un imposteur. Wizord allume alors un Zippo et fait apparaître une énorme volute de fumée bleue qui épouse l'apparence d'un magnifique visage féminin, se transformant la seconde d'après en tête de mort ! Johnny One est emballé : a priori, Wizord assure grave ! Vient alors le temps de lui parler de son souhait, mais le magicien le prévient avant : seuls trois domaines échappent à son intervention. C'est une règle absolue à laquelle il ne dérogera en aucun cas : ni guerre, ni amour, ni guérison. L'animateur des folles soirées de la jeunesse ne se déballonne pas : ce qu'il veut, c'est un corps fait entièrement de platine ! C'est dans les cordes de Wizord, même si le sort nécessite une grande puissance et beaucoup d'habileté. En effet, ce qui est particulièrement complexe, c'est de doter un corps d'organes métalliques, mais de s'assurer qu'ils vont continuer à fonctionner. Wizord saisit alors sa lance magique, surmontée d'un énorme saphir et frappe la poitrine du jeune homme...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Charles Soule est un scénariste que les fans de Supers connaissent bien, puisqu'il a « donné » La mort de Wolverine de façon particulièrement médiocre. Auteur à multiples casquettes (avocat et musicien), il signe ici une série publiée par Image Comics. Si on se gardera de donner un avis d'ores et déjà tranché pour ce premier tome qui installe décors et personnages, on peut d'ores et déjà affirmer que la recette ne fonctionne pas trop mal. Prenez un sorcier venu d'une autre dimension et qui trouve qu'on se la coule douce sur Terre. Postulez qu'il est là pour détruire notre monde, mais qu'il n'est pas dénué de bon sens, puisque tous les plaisirs s'offrent à lui. Et faites-en par là-même un traître qui n’exécute pas ses ordres. Ajoutez ce qu'il faut d'humour un brin délirant et vous avez déjà de quoi dérouler les deux premiers chapitres sur les cinq que contient ce tome 1. Vous aurez d'ores et déjà compris que, si rien n'est vraiment surprenant, on se situe dans le divertissement. Saupoudrez l'ensemble d'une histoire d'amour douloureuse pour Wizord, ce magicien au nom si original. Et là, vous voyez déjà le truc arriver : ça va bastonner entre ex ! Après tout, le Vaudeville et la sorcellerie façon Hollywood sur papier, pourquoi pas ? Ce qui fait que cette pilule passe, à défaut d'être magique, c'est l'aspect second degré qui imprègne sans cesse le récit. Charles Soule utilise en effet bien des codes des histoires de Supers (magiciens ou pas), pour les tourner en dérision. Le procédé n'a rien de nouveau, pas plus que le contexte de cette série, mais au moins, on se fend la poire à de nombreuses occasions. Côté dessins, Ryan Browne fait le job. Ce n'est pas vraiment fin, les couleurs flashy piquent un peu les yeux mais après tout, que serait une parodie s'appuyant sur des graphismes à l'esthétique époustouflante ? Voici donc une série volontairement B, qui se lit sans déplaisir pourvu qu'on n'ait pas d'autre envie que de se divertir. On redoute cependant qu'elle ne tire trop en longueur, avec ses 25 épisodes prévus (aux dernières nouvelles). Quelqu'un aurait une boule de cristal pour le confirmer ?

voir la fiche officielle ISBN 9782344031919