parution 15 septembre 2011  éditeur Hugo BD  Public ado / adulte  Thème Humour, Horreur Strips

Le Coup du lapin T3

Suicide, mode d’emploi… pour les lapins ! Quelques 150 méthodes abracadabrantes utilisées par les mignons petits lapins pour en finir avec la vie. Une grosse louche d’humour sadique un peu gratuite… mais inventive.


Le Coup du lapin T3, comics chez Hugo BD de Riley
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Hugo BD édition 2011

L'histoire :

Un mignon petit lapin se suicide en se croquant un morceau de tête à l’aide d’une cuillère à glace. Un autre mignon petit lapin se suicide en se laissant bouffer lentement par une colonie de fourmis rouges. Un autre mignon petit lapin se suicide en se plaçant dans la grosse caisse de la batterie d’un groupe de rock, pile en face du couteau attaché à la pédale qui fait levier sur le marteau. 4 mignons petits lapins se suicident en se plaçant sur des rails de chemin de fer, juste après un aiguillage qu’ils s’apprêtent à actionner à l’aide d’une ficelle, au moment où un train arrive. Un autre mignon petit lapin se suicide en entourant son cou de deux cordes, chacune attachées de part et d‘autre de la faille de San Andreas. Une colonie de lapins se suicide en attendant sagement dans le couloir souterrain emprunté par Indiana Jones, lorsque la grosse boule de pierre dévale la pente… (etc)

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le lapin – c’est bien connu – est mignon, mais suicidaire. Ou en tous cas, c’est de cet axiome que cherche à nous persuader le britannique Andy Riley. Après 3 premiers tomes de 96 pages, ce 3ème petit bouquin édité au format à l’italienne propose cette fois quelques 150 stratagèmes utilisés par des léporidés pour en finir avec la vie. Inventifs, invraisemblables, saugrenus, torturés, cyniques, surréalistes, futuristes, antiques… les qualificatifs sont variés pour qualifier cette obsession morbide. Réitéré généralement en 1 scène pleine planche, le suicide intervient aussi, plus rarement, au terme de quelques cases de BD. Néanmoins, la scène fatale n’est jamais gore : ici, les lapins n’ont pas de sang, comme s’ils étaient en pâte d’amande (miam). L’unique ressort d’humour (noir) se situe dans la fantaisie débridée de la méthode. A chaque page tournée, on ne s’attend jamais au trépas abracadabrant qui va suivre. Parfois, il faut même quelques secondes avant de piger l’entièreté de la procédure suicidaire. Et c’est ce corollaire « intellectuel » qui fait l’intérêt de l’ouvrage. Franquin avait déjà emprunté le même créneau dépressif à travers ses géniales Idées noires. Le trait de Riley est toutefois ici beaucoup plus simple (et nettement moins noir, au sens graphique) et la situation finale plus gratuite, sans véritable processus narratif pour faire monter la mayonnaise. Au final, l’exercice fera sourire, jamais rire, pour peu qu’on feuillète l’album distraitement… Si vous êtes du genre à le compulser d’une traite, dans un ordre scrupuleux, en éclatant d’un rire sardonique à chaque planche, il est urgent de consulter !

voir la fiche officielle ISBN 9782351641477