parution 12 juin 2019  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Mondes décalés Super-héros

All new les Gardiens de la galaxie T2

Le patrouilleur des étoiles

Les Gardiens de la Galaxie pensent pouvoir duper le Grand Maître mais ils n'imaginent pas que l'univers est en grand danger. Une suite décevante et trop ambitieuse, dont le scénario prend des virages et des détours complexes.


 All new les Gardiens de la galaxie  T2 : Le patrouilleur des étoiles (0), comics chez Panini Comics de Duggan, Boschi, Hawthorne, Smallwood, To, Kuder, Bellaire, Svorcina, Brown, Mattina
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2019

L'histoire :

Drax range ses affaires mais Gomorra profite d'être seule avec lui pour lui poser une question qu'elle garde depuis quelque temps : pourquoi le Destructeur refuse désormais de se battre et de tuer les ennemis ? Et s'il ne peut plus se battre, pourquoi rester avec l'équipe la plus violente de la galaxie ? Drax répond simplement qu'il sait qu'un jour, son heure de se racheter viendra. Et elle viendra plus facilement au contact d'aventuriers comme les Gardiens. Cependant, Gomorra ne comprend toujours pas pourquoi Drax refuse le combat. Résigné, le Destructeur explique la mésaventure qui est à l'origine de son changement. C’était il y a quelques années sur une planète lointaine. À cette époque là, Drax n'hésitait pas à utiliser la force pour nettoyer l'univers. C'était précisément le but de sa mission : des braconniers avaient massacré le bétail qu'il chasse d'habitude. Il découvrit vite que ces créatures étaient en plus des esclavagistes. Drax n'avait plus de doute : il fallait intervenir et exterminer cette vermine. Il combattit avec sa fureur habituelle mais les esclaves semblaient le supplier d'arrêter le massacre. Le chef des esclavagistes interrompit son action et lui demanda son nom. Drax ne donne jamais son véritable nom, de peur de faire fuir ses adversaires et de rayer une occasion de se battre. Le chef ordonna à ses hommes de tuer l'intrus mais Drax s'en sortit facilement. Il ne restait plus que le chef qui continuait à l'invectiver. Les esclaves continuaient de supplier de le laisser en vie mais Drax déteste les esclavagistes. Il lui coupa la tête sans hésiter. Mais cet acte ne fut pas sans conséquence : tous les esclaves moururent devant ses yeux car ils étaient liés à leur maître par une magie puissante. Depuis ce jour funeste, Drax ne veut plus utiliser la violence...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La version new look des Gardiens de la Galaxie, orchestrée par Gerry Duggan, continue dans ce deuxième tome. Le premier opus laissait espérer une suite enflammée et inventive puisque les pirates de l'univers doivent récupérer des objets au détriment du Collectionneur. Malheureusement, Duggan multiplie les rencontres, les temporalités et les réalités parallèles de sorte qu'il faut bien s'accrocher pour suivre la complexité du récit. Le fun et l'humour liés aux personnages de la série et le scénario alambiqué ne font pas forcément bon ménage ici. Pourtant, le scénariste ne manque pas d'idées et d'inventivité. Les nombreuses rencontres et voyages des Gardiens amènent à des scènes parfois intéressantes mais les dialogues nombreux finissent par lasser. L'ensemble paraît bien décousu même si l'histoire est maîtrisée et il faudra beaucoup de concentration pour arriver à tout saisir : entre les Nova, les Raptors, les Doyens de l'univers et les super-héros de la terre, l'échiquier semble bien trop vaste pour une seule et même intrigue. Ainsi, certains passages intéressants passent beaucoup trop vite (comme l'apparition surprise de Deadpool) et d'autres sont trop longs. La fluidité du premier tome est totalement anéantie et on n'est en plus déçu du rendu graphique. Les différents artistes ont des styles trop variés et l'ensemble n'est guère harmonieux. Il faudra que les Gardiens trouvent la pierre de l'âme pour que la série retrouve de son éclat...

ISBN 9782809477696