parution 17 juin 2011  éditeur Panini Comics  collection DC Kiosque (Panini)
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Batman Universe T7

Batman vs Robin (1/2)

Comme souvent, le bimestriel délivre des épisodes intéressants. Avec Grant Morrison, il est rare qu’on s’ennuie. D’autant plus qu’il prépare ici le retour de Bruce Wayne !


 Batman Universe T7 : Batman vs Robin (1/2) (0), comics chez Panini Comics de Morrison, Daniel, Stewart, Clarke, March, Sinclair, Aviña, Morey, Quitely
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
Blackest Knight (3): Batman est mort ! En réalité, il est resté prisonnier dans le passé, suite à son affrontement avec Darkseid. Le présent, à Gotham : Dick Grayson, le premier Robin, devenu par la suite Nightwing, a repris la relève sous le costume du Dark Knight. Il est accompagné de Damian Wayne, le fils de Bruce et de Talia Al Ghul, qui a repris le rôle de Robin. Tous deux ne peuvent croire à la mort du protecteur de cette ville. Beryl Hutchinson et Cyril Sheldrake, deux vieilles connaissances, ainsi que Batwoman, leur prêtent main-forte. Mais nos héros sont aux abois : un usurpateur se fait passer pour Batman et Batwoman a rendu son dernier souffle, écrasée par un éboulement…
Batman vs Robin (1 et 2) : Une nuit glaciale. Le fidèle Alfred est navré d’interrompre l’enquête de Dick et Damian en les priant de revenir au Manoir Wayne. Ce contretemps bien involontaire pourrait pourtant s’avérer productif. En effet, Alfred pense que les portraits de famille pourraient contenir des indices utiles pour retrouver le Justicier disparu…
Devinette (1 et 2) : Faire des cauchemars lorsqu’on est Batman relève presque de la tradition. Pour Dick Grayson, c’est une manifestation des neurotoxines avec lesquelles Black Mask avait tenté de l’empoissonner. Le réveil est pénible, mais il est temps de retrouver du tonus, car le commissaire Gordon attend. Encore un homicide. La dépouille mortelle de Lazlo Raikin est retrouvée à Crime Alley… Et voici qu’Edouard Nigma, alias Le Sphinx, vient proposer son assistance pour l’enquête !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Depuis un petit moment, Grant Morrison a repris les commandes de l’univers du Caped Crusader. Et le moins qu’on puisse dire est qu’il s’amuse à construire des situations de plus en plus dingues, mettant en difficulté les « remplaçants » de Bruce Wayne, bloqué dans le passé… Pour ce numéro, ses histoires constituent les trois quarts de la pagination et une nouvelle fois, on a droit à une foule de rebondissements : entre la mort de Batwoman et la résurrection d’un Batman qui n’a rien à envier à la légion des Marvel Zombies, le premier épisode est très centré sur l’action. Le dessin de Cameron Stewart s’y prête assez bien, avec ses rondeurs et sa mise en page dynamique. Puis vient le plat de résistance, avec ce Batman vs Robin. Rien n’est simple et tout se complique pour nos héros : le titre laisse deviner le danger qui guette le duo et la présence d’Oberon Sexton, personnage créé de toutes pièces par le scottish scénariste, amène encore plus de mystère. Qui est-il ? Les plus folles hypothèses circulent et alimentent les discussions des fans : serait-ce Bruce Wayne en personne, décidé à mettre à l’épreuve ceux qui se sont désignés d’eux-mêmes pour assurer sa succession ? A noter, le style graphique d’Andy Clarke, qui s’inscrit dans la filiation de Frank Quitely, auteur de la couv’, même s’il ne s’avère pas encore aussi brillant… Enfin, la dernière partie du numéro délivre deux épisodes pour une histoire complète, signée une nouvelle fois par Tony S Daniel, un des rares dessinateurs à écrire également. En conclusion, encore un bon numéro !

ISBN 9782809421248