parution 17 août 2011  éditeur Panini Comics  collection Panini - Marvel Deluxe
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Espionnage, Fantastique - Etrange, Policier Super-héros

Captain America T1

La sentinelle de la liberté (intégrale)

Au lendemain des attentats du 11 septembre, Captain America panse les plaies d’un pays en état de choc et décide de se venger des terroristes. Une nouvelle série très réussie pour le super héros à la bannière étoilée.


 Captain America T1 : La sentinelle de la liberté (0), comics chez Panini Comics de Austen, Reiber, Martin, Dini, Lee, Hairsine, Ross, Cassaday, Villarubia, Vicente, Stewart
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Le jour où il se fit injecter un anabolisant expérimental, Steve Rogers passa du simple statut d’inconnu à celui de super soldat sous le nom de Captain America. Se battant pour la liberté contre les ennemis de celle-ci, il vécut les attentats du 11 septembre comme un drame sans aucune mesure. N’étant pas dans les environs, il n’avait alors rien pu faire. De retour, voyant les édifices effondrés, il se mit à creuser au travers des gravats afin d’aider les secours et ainsi retrouver d’éventuels survivants... Pour Steve, commettre un tel acte est inhumain et il est impensable de le laisser impuni. Nick Fury vient le trouver et lui demande de justifier sa présence. Pour le chef du SHIELD, la place de Captain America est à Kandahar, là où les terroristes se trouvent. Envoyant paître Fury, Rogers continue de creuser. La nuit tombe et Steve choisit de retourner chez lui. En chemin, il croise un homme à la peau mate et il lui conseille de ne pas traîner seul en ce moment. Quelques instants après, plusieurs hommes s’approchent de celui-ci, un couteau à la main. Captain America ne peut tolérer une telle injustice...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jack Kirby et Joe Simon ont souhaité au début des années 40 profiter du souffle populaire entourant le Superman de DC Comics et ont lancé un personnage aux couleurs patriotiques américaines. Nommé Captain America, ce super héros affrontera bon nombre de nazis (au début) et ensuite autant d'autres ennemis. Plusieurs séries mirent en scène le personnage à la bannière étoilée et c’est aujourd’hui la quatrième qui vous est présentée. Prenant place au lendemain des événements malheureux du 11 septembre 2001, le scénario de John Ney-Reiber (Sandman) offre aux lecteurs un récit extrêmement intéressant. Usant à bon escient d’une voix off, la narration est très rapidement prenante. On ressent l’envie de vengeance de Steve Rogers, mais aussi les craintes qu’il a vis-à-vis d’un monde qui ne cessera jamais de faire couler le sang. Le super héros ressort de ces chapitres comme un véritable défenseur de la liberté et pas comme un ultra-nationaliste, ce que l’on aurait pu imaginer de prime abord. John Cassaday offre des planches très lisibles, dont le trait rappelle son travail sur Planetary. La seconde partie de l’ouvrage est moins réussie mais reste agréable pour son côté action. Outre les onze premiers chapitres de cette nouvelle saga, l’album contient une histoire courte (en deux pages) de Paul Dini et Alex Ross, et celle-ci a le mérite de résumer les principaux événements vécus par Captain America. Enfin, ce premier opus se conclue avec un court épisode réalisé entièrement par Marcos Martin, un artiste au devenir prometteur (et au style faussement rétro) qui se charge d’ailleurs des récentes aventures de DareDevil. Si vous ne connaissez pas du tout Captain America, La sentinelle de la liberté fait office de très bonne porte d’entrée. Un bon moment de lecture au final.

ISBN 9782809419344