parution 14 mai 2014  éditeur Panini Comics  collection Panini - Marvel Deluxe
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Espionnage, Fantastique - Etrange, Policier Super-héros

Captain America T7

Renaissance (intégrale)

Captain America n'est pas mort à la fin de la guerre civile entre les super héros. Il est en réalité perdu dans les couloirs du temps. Une saga importante marquant le retour de Steve Rogers, attendue mais un brin décevante.


 Captain America T7 : Renaissance (0), comics chez Panini Comics de Brubaker, Hitch, Ross, Guice, Mounts
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Synthia Schmidt, alias Sin, est retenue prisonnière dans le complexe général du HAMMER. Alors qu'un agent est venu lui proposer d'intégrer les Thunderbolts et n'exige d'elle que la véritable identité du tueur de Captain America, elle se défait de ses liens et s'échappe. Pas pour longtemps car Bullseye, le Hawkeye des Dark Avengers de Norman Osborn, l'intercepte. Au même instant, Hank Pym, la Vision, le Faucon et Sharon Carter évoquent la question de Captain America. L'ancienne petite amie de Cap' était sous l'emprise de Crâne Rouge et avoue que sous l'effet de la manipulation, c'est elle qui a tiré sur Steve Rogers. Elle leur dit aussi avoir détruit une machine lorsqu'elle était retenue prisonnière et qu'à l'intérieur la silhouette de Captain America était perceptible...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ed Brubaker a fait fort en arrivant sur la série Captain America. En insufflant une dose de polar et d'espionnage à un titre plutôt porté jusqu'ici par l'action, le scénariste a fait mouche. Présent à la barre durant plusieurs années, Ed Brubaker s'est retrouvé contraint de faire avec les différents rebondissements intervenant dans l'univers partagé de Marvel. C'est ainsi qu'à la fin de Civil War, Steve Rogers est assassiné. Comment allait donc pouvoir s'en sortir l'auteur ? De fort belle manière puisqu'il glissa Bucky dans le costume de la Bannière étoilée ! Seulement, comme il est de coutume chez Marvel, un personnage de l'importance de Steve Rogers ne pouvait définitivement disparaître. Ed Brubaker a donc placé ses pions quelques épisodes avant le dit meurtre pour doucement amorcer le tour du héros. Renaissance essaie de rendre plausible ce come-back attendu. Ne tournons pas autour du pot éternellement : le bilan est assez mitigé. Le scénario, tout d'abord, est agréable à suivre grâce à un rythme élevé. Par contre, certains rebondissements ne sont pas très convaincants. Même chose pour les dessins où Bryan Hitch, qui alterne le bon et le mois bon, mais aussi d'un Butch Guice qui assure plutôt bien dans l'ensemble. Cette saga a beau remettre sur le devant de la scène le meilleur d'entre nous, il n'a pas été ramené de la façon la plus mémorable qui soit. Une lecture sympathique mais pas transcendante non plus.

voir la fiche officielle ISBN 9782809437867