parution 10 septembre 2014  éditeur Panini Comics  collection 100% Fusion Comics
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Heroic-fantasy Adaptation

Conan le barbare T4

Le chant de Bêlit

Bêlit et Conan sont en possession d'un parchemin mystérieux convoité par la secte des Pierres Noires. Entre malédiction et émotion, la dernière partie du run de Brian Wood des aventures du barbare de Robert E. Howard ne déçoit pas !


 Conan le barbare T4 : Le chant de Bêlit (0), comics chez Panini Comics de Wood, Azaceta, Fernandez, Burchielli, Stewart, Carnevale
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2014

L'histoire :

La vie à la bord de la Tigresse est plutôt calme sur l'Océan Occidental, à l'exception des actions de piratage sur des navires avoisinants. Alors que Conan et l'équipage a pris possession d'un bateau, ils découvrent un parchemin. Celui-ci a visiblement beaucoup de valeurs et appartiendrait à une secte appelée les Pierres Noires... Plus tard, Conan et Bêlit traversent une forêt. Ils arrivent aux abords d'un village bien peu accueillant et y passent la nuit, en s'étant au préalable informés sur la secte. Le lendemain, ils retrouvent l'homme qui les avait renseignés mort. Le couple se rend dans l'église où ides membres de la secte exigent de pouvoir récupérer le parchemin. Conan manie son épée et tue la plupart les ennemis sans difficulté. Leur chef préfère quant à lui se trancher la gorge plutôt que de périr des coups du barbare. L'atmosphère est lourde et malsaine. Les deux amants finissent par quitter les lieux et pour retourner dans les bois. Enquêter sur ses fameuses Pierres Noires n'est pas simple et le danger toujours plus grands...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En s'inspirant du roman La Reine de la côte noire, Brian Wood a revisité l'une des sagas les plus marquante écrite par Robert E. Howard de son personnage mythique de Conan le barbare. Dans ce 4ème (et dernier) volet de cette adaptation comics, nous retrouvons le couple Bêlit-Conan à travers deux sagas. La première nous montre les Pierres Noires, une sorte de secte qui dispose de nombreux sujets. La seconde conduit les héros dans une zone maudite où la mort rôde partout. Il n'est jamais aisé de transposer une narration provenant d'un roman dans l'art séquentiel et si, parfois, cela se fait avec une vraie réussite comme Parker de Darwyn Cooke, cela n'est pas souvent le cas. Brian Wood est lui aussi parvenu à allier des descriptions nécessaires au cadre de l'histoire et un découpage d'une grande efficacité. La relation entre Bêlit et Conan est toujours passionnelle et malgré les obstacles rencontrés par les deux amants, rien ne semble empêcher leur amour. Cela sera t-il encore le cas après la lecture de cet opus ? Nous ne vous gâcherons pas la surprise. Durant toute la série, Brian Wood s'est appuyé sur les talents de nombreux dessinateurs. Pour ces 7 derniers épisodes, nous retrouvons Paul Azaceta (avec un trait assez épais et rappelant celui de Becky Cloonan au début de la série), Riccardo Burchielli (et son style fin et anguleux) et Leandro Fernandez qui, pour certaines planches, n'est pas très éloigné d'un Eduardo Risso. Après 25 chapitres et 4 tomes, Brian Wood quitte donc la série en laissant une excellente impression aux lecteurs qui en auraient bien pris pour des années supplémentaires. Espérons que la prochaine série de Fred Van Lente et Ariel Olivetti soit aussi réussie...

voir la fiche officielle ISBN 9782809441833