parution 14 octobre 2015  éditeur Panini Comics  collection 100% Fusion Comics
 Public adulte  Thème Horreur, Independant

Crossed +100 T1

Un siècle après l'apparition des infectés, des archivistes parcourent le pays à a recherche d'objets pouvant expliquer le monde qui les entoure. Crossed vu par Alan Moore ? Un résultat très décevant malgré de vrais bonnes idées.


 Crossed +100 T1, comics chez Panini Comics de Moore, Andrade Jr, Digikore studio
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2015

L'histoire :

Cent années sont passées depuis la première apparition des infectés. Une jeune femme nommée Futur Taylor parcourt le pays avec quelques autres hommes afin de collecter ici et là des objets permettant d'en apprendre plus sur l'Humanité et bien évidemment sur les infectés. Ces derniers sont beaucoup moins nombreux mais toujours aussi dégénérés et dangereux. Parfois, les archivistes tombent sur une petite poche d'infectés qu'ils éliminent de manière organisée et efficace. Après chaque rencontre avec les dégénérés, ils passent tous à la douche commune pour se défaire d'une quelconque goutte de sang ou autres fluides corporels. Un jour, alors qu'elle explore un vieux bâtiment, Futur tombe sur un autel entouré de bougies encore allumées. Cela est purement inédit et le plus étonnant reste le cadre photo situé au milieu. Que peuvent bien faire les infectés avec ça ? Ont-ils évolué de manière inattendue ? Pour le savoir, les archivistes vont devoir poursuivre leur route...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Lorsque la nouvelle fut tombée, il y avait de quoi s'esclaffer. Avatar avait convaincu le génial Alan Moore de travailler sur la série la plus trash jamais créée en comics : Crossed. Dès la préface, l'auteur de Watchmen raconte combien l'histoire originale de Garth Ennis et celle de Simon Spurrier (Si tu voyais ça) sont de vraies réussites. Loin de n'y voir qu'une débauche de violence gratuite et sanguinolente, Moore y voit des interrogations crédibles et finalement assez profondes. L'analyse du scénariste est plutôt pertinente et le voir débarquer sur Crossed augurer du meilleur à la vue du pitch initial. L'histoire suit une archiviste cent ans après l'apparition des infectés. Cette idée est plutôt originale et dès les premières, on comprend qu'Alan Moore souhaite se taper un roadtrip en terres désolées. Globalement, l'approche de Moore combine certains aspects de la version d'Ennis couplée à une narration basée sur un personnage écrivant chaque événement dans un cahier comme le faisait le héros de Spurrier. Cette combinaison fonctionnerait à merveilles si Alan Moore n'avait pas eu la mauvaise idée de pondre des dialogues dans une langue qui a évolué. Si on pouvait penser que cela permettrait des choses intéressantes en terme de réflexion pour le lecteur, c'est plutôt l'ennui et l'agacement qu prennent bien trop vite le pas. Alan Moore n'offre aucune clé d'entrée et l'on passe plus de temps à essayer de comprendre ce que peut vouloir dire tel ou tel protagoniste qu'à s'immerger dans l'histoire. Si certains mettront ça sur le dos d'éventuelles maladresses de traduction, sachez que ce n'est pas le cas et qu'en version originale, la tentative de l'auteur d'inventer une autre langue ne fonctionne pas. L'histoire met en plus assez longtemps à démarrer et se révèle bien peu palpitante. Contrairement aux autres séries Crossed, jamais le palpitant ne monte ! Les dessins de Gabriel Andrade sont de très bonne facture mais sont un peu étouffés par la colorisation. Ennuyeux et agaçant, ce Crossed version Alan Moore déçoit vraiment. Alors que l'on espérait qu'avec un créateur comme celui-ci nous trouverions un diamant, nous avons juste là de la moissanite. Une vraie déception.

ISBN 9782809439861