parution 23 octobre 2013  éditeur Panini Comics  collection Marvel Omnibus
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action, Mondes décalés Super-héros

Earth X

(intégrale)

2030 : Crâne Rouge menace l'Humanité en manipulant tous les mutants afin de s’emparer du monde. Une série phénoménale d’intelligence et de beauté qui réinvente le Marvelverse !


Earth X, comics chez Panini Comics de Krueger, Ross, Leon
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Cette Omnibus contient l'ensemble des épisodes de la série, un appendice, un épilogue et un sketchbook :
- Aaron Stack se sent appeler par une force supérieure. Il se retrouve très vite sur la Lune et fait face au gardien Uatu. Celui-ci lui raconte toute la vérité sur la création du monde et de la vie : des Célestes aux hommes en passant par les Déviants, les Krees, les Dieux ou les super-héros… Tout témoigne d’une volonté farouche de survivre souvent au détriment des autres. Uatu a perdu son pouvoir de regard sur tout ce qui se passe et demande à Aaron de devenir ses yeux ; le nouveau gardien qui va raconter à l’ancien ce qu’il ne peut voir. Aaron est désormais l’androïde X-51. Pour supprimer la pauvreté, Red Richards tente de concentrer du vibranium pour changer le monde. Malheureusement, l’expérience tourne au cauchemar et provoque une mutation gigantesque sur la terre. X-51 comprend que l’espèce humaine est menacée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après l’impressionnant Kingdom Come où Alex Ross révolutionne le monde de DC Comics et Marvels où avec Kurt Busiek il est revenu sur les origines des premiers héros de la Maison aux idées, le talentueux dessinateur s’attaque de nouveau à l’usine Marvel en 1997. Le projet Earth X est un délire démentiel qui présente un monde inversé à celui des super-héros habituels : la Terre-616 devient la Terre-9997 dans un avenir proche, en 2030. Une brume toxique a rendu tous les Terriens mutants, reléguant les super-héros au rang de personnages secondaires ou dépassés. Beaucoup raccrochent les gants et baissent la tête devant ce changement qui les dépasse. C’était au départ l’envie de Ross d’imaginer des grands super-héros en plein changement ou en proie au doute : imaginez Ben Grimm avec des enfants ou Captain America désabusé et pessimiste ! A ce titre, on est servi en termes de créativité et d’originalité : chaque destin est une trouvaille parfois extraordinairement marquante. Wolverine est devenu un vieil alcoolique bedonnant ; Red Richards a pris les habits de Fatalis et ne cesse de pleurer la mort de sa femme ; Namor a la moitié du corps en flammes, traces du combat qui l’a opposé à Johnny Storm ; Peter Parker est devenu obèse et dépressif ; Hulk est en culottes courtes… Les surprises sont légions mais ne constituent pas une simple provocation : chaque transformation de nos super-héros préférés a un sens profond et une réminiscence particulière par rapport à leur histoire. Ainsi, Cap est à ce titre un personnage marquant de la série : le visage triste et parsemé de rides et de cicatrices, un A gravé au front comme le sceau d’un passé enfoui et obsolète. A travers le récit d’Uatu et X-51 qui observent le monde en déclin, Jim Krueger revient sur le passé de chaque personnage avec un incroyable sens de l’exhaustivité. On a ainsi régulièrement un historique complet (et nostalgique) des grands personnages de Marvel, constituant une somme encyclopédique précieuse. On pourra évidemment reprocher les dialogues très bavards et l’abondance de texte de ce projet. En effet, chaque chapitre se clôt par de longues pages de dialogues entre Uatu et X-51 qui livrent leur vision du monde ou s’adonnent à des débats philosophiques et métaphysiques complexes (le tout sans cases ni dessins). On pourra reprocher la complexité du scénario tant l’univers est dense et incroyablement complet. Pourtant, Krueger et Ross réécrivent toute la mythologie Marvel d’une façon exceptionnelle en expliquant toute leur histoire et les pouvoirs des super-héros à travers une explication cosmique des plus sidérantes. C’est également un parfait alliage entre débats cosmiques, parenthèses « historiques » et actions trépidantes. A l’orée de ce que cache la mutation des hommes, on plonge dans un vertige métaphysique saisissant. C’est également l’occasion de revenir sur le mythe Galactus en apportant une nouvelle explication totalement folle sur le dévoreur des mondes. A noter qu’Earth X a une vraie (et sublime) fin mais suite à son succès, s'est vu doté de deux autres saisons (bien moins mémorables) avec Universe X (annoncé par la naissance d’un nouveau Captain Mar-Vell) et Paradise X. Cette histoire hors normes est superbement illustrée par le talentueux John Paul Leon avec un encrage fort et puissant. Les nouveaux super-héros à la sauce Earth-X sont éblouissants de beauté sous le trait grandiloquent et touchant de Leon (notamment avec une représentation inoubliable de Captain America), sans compter les crayonnés et couvertures exceptionnels d’Alex Ross. Une réédition au format omnibus à l’image de cette série pharaonique : énorme !

voir la fiche officielle ISBN 9782809430851