parution 15 juillet 2011  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Marvel Heroes Extra T7

Shadowland (kiosque)

En tuant Bullseye, DareDevil déclenche les hostilités à son encontre et à celle de la Main qu'il dirige. Les super-héros ne peuvent le laisser poursuivre dans cette voie. Un crossover efficace, mettant en avant les super-héros urbains de Marvel.


 Marvel Heroes Extra T7 : Shadowland (0), comics chez Panini Comics de Diggle, Tan, Hannin, Strain, Dalhouse, Guru efx, Cassaday
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au dessus de New-York, Bullseye réussit à s’évader du vaisseau qui le conduit à la prison de Rykers island. Alors qu’il ère sur les toits new-yorkais, il élimine un ninja de la Main. Son geste ne passe pas inaperçu, puisque DareDevil et ses hommes se jettent sur l’assassin. Après avoir éliminé plusieurs adversaires, Bullseye ne remarque pas que Matt Murdock se glisse près de lui et le transperce avec l’un de ses saïs (une arme en forme de trident). Pour la première fois, le nouveau chef de la Main exécute quelqu’un, ce qui provoque aussitôt les réactions de ses anciens amis. Les Vengeurs, qui s’étaient réunis au préalable, ont également eu vent des nombreuses disparitions ayant marqué les quartiers contrôlés par DareDevil. Pour Luke Cage et Iron Fist, il faut à tout prix intervenir. Lorsque Wilson Fisk, dit le Caïd, pointe le bout de son nez, ils se doutent que celui-ci fomente un plan pour prendre possession de la Main, voire de la ville. Si celui-ci a toujours été une menace pour la justice, l’est-il plus que DareDevil dernièrement ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme à chaque numéro de Marvel Heroes Extra, la revue contient une saga complète. Cette fois, c’est la mini-série Shadowland qui est présentée. Au travers de cinq chapitres, les lecteurs découvrent une ville de New-York menacée par DareDevil et la secte qu’il dirige, la Main. Ces derniers ont construit un véritable fort, baptisé Shadowland, et surveillent chaque rue et recoins de la grande pomme. Depuis quelques temps, des tensions se sont créés entre tous les surhumains de la ville et il suffit que Matt Murdock élimine son ennemi de toujours, Bullseye, pour que le feu soit mis à la poudrière. La succession des événements imbriqués par Andy Diggle pour cette saga sont assez bien vus. Le scénariste de Green Arrow Year One fournit une histoire solide, à défaut d’être très originale. Alors que les nombreux super héros urbains ont plus ou moins été mis de côté lors des derniers événements, cette fois-ci le casting est assez riche : le Punisher, Elektra, Ghost Rider, Moon Knight, etc. Cela devrait plaire aux fans de ces personnages. La déchéance de DareDevil est ici mise en retrait : elle est développée dans le 22e opus de DareDevil (que l’on conseille de lire, pour mieux profiter du scénario de Diggle). L’accent est plutôt mis sur les combats et bien sûr sur des rebondissements mettant à mal certains personnages du Marvelverse. Ainsi, le terrible Bullseye reste sur le carreau… Outre un récit vraiment agréable à suivre, les dessins de Billy Tan sont eux aussi plaisants. Sans faire de merveilles, les planches sont lisibles et suffisamment détaillées pour que nos pupilles soient satisfaites. A l’instar des autres titres faisant parti de Shadowland, on regrettera le choix de la couverture qui montre un John Cassaday très fatigué. Le résultat s'inscrit dans la lignée de Steve Dillon sur Ultimate Avengers, c’est dire ! Sans figurer parmi les meilleurs du genre, ce crossover remplit parfaitement son rôle et reste intéressant tout du long.

voir la fiche officielle ISBN 9782809421781