parution 17 août 2012  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spider-Man Classic T3

La naissance de Venom (2/2) (kiosque)

Venom est sans aucun doute l'un des pires adversaires que Spider-Man ait affronté. Suite des origines extra-terrestres du symbiote vivant, jusqu'à la prise de possession du corps et de l'âme d'Eddie Brock, en direct des années 80 !


 Spider-Man Classic T3 : La naissance de Venom (2/2) (0), comics chez Panini Comics de DeFalco, Simonson, Michelinie, Mooney, La Roque, McFarlane, Frenz, Sharen, Scheele, Roussos
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Amazing Spider-Man #257 : Beware the Claws of Puma ! , #258 : The Sinister Secret of Spider-Man's New Costume ! , #259 All my Pasts Remembered> (Le Puma sort ses griffes !, Le sinistre secret du costume de Spider-Man !, Souvenirs, souvenirs) : La Rose a embauché le Puma pour tuer l'Araignée. La mission était à deux griffes de réussir, sans l'intervention inentendue de la Chatte Noire ! Pour autant, Spidey est loin d'être tiré d'affaire, parce que le costume noir qu'il endosse depuis un séjour spatio-temporel présente de bien étranges caractéristiques...
- Web of Spider-Man (vol1) #1 : 'Til Death Do Us Part ! (Jusqu'à la mort nous sépare !) : Peter et La Chatte Noire viennent de se séparer d'un commun accord. Pourtant, le joli matou semble lui en vouloir terriblement. Mais ce n'est pas ce qui soucie le plus le Tisseur. En effet, une rumeur inquiétante se répand à New-York : une ombre noire rôde en ville et s'attaque à d'honnêtes citoyens...
- Amazing Spider-Man #300 : Venom : Peter retrouve Mary-Jane complètement traumatisée dans leur appartement. Elle se précipite dans ses bras en pleurant et lui dit qu'elle a reçu la visite d'un homme à la carrure impressionnante, vêtu du même costume noir qu'utilise Spider-Man. Une différence notable l'a effrayée : une énorme gueule sertie de dents aiguisées ornait son masque...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il y a trois mois, la revue proposait un premier retour dans le passé, aux origines de Venom. Cette seconde partie boucle la boucle, alors même que l'éditeur transalpin consacre également ce mois-ci un focus au costume maléfique remanié, dans la continuité de l'arc Spider Island (voir Spider-Man Universe vol.3 ). Ici, on retourne en plein dans les années 80. En effet, les quasi 140 pages proposées réunissent des épisodes qui vont de 1984 à 1988. Les deux premiers d'entre-eux ont pris un sérieux coup de vieux, mais ils ont l'avantage de brasser un paquet de personnages. Des plus célèbres (Mary Jane, le Caïd, la Chatte Noire, le Super-Bouffon), à d'autres plus obscurs (la Rose et le Puma, au costume et pelage ridicules...). On aura aussi le plaisir d'y croiser Red Richards (alias Mister Fantastic, vous le savez ! ) et Johnny Storm (aka La Torche, bien sûr ! ) et le passage le plus réussi, car totalement burlesque, est celui où notre Tisseur n'a plus d'autre solution que d'emprunter un costume trop large à ses amis des Fantastic Four, et enfiler en sac de papier kraft troué au niveau des yeux pour cacher son visage ! Franchement marrant ! Souvenirs, souvenirs, comme son nom l'indique, s'appuie sur un long flash-back. Un chapitre qui a tout du bouche-trou... Notre héros retrouve un peu du poil de la bête avec Jusqu'à ce que la mort nous sépare, dans lequel il devra bien sûr combattre son costume noir, mais aussi un Vautour tout de rouge vêtu. Enfin, le magasine s'achève en beauté, avec un épisode dessiné par Todd "Amazing Spawn" McFarlane. La tension règne, M.J. souffre le martyr et Eddie Brock s'impose comme un Venom vraiment effrayant. Bref, c'est copieux et suffisamment correct pour qu'on l'arrache à l'étalage !

voir la fiche officielle ISBN 9782809427189