parution 09 mars 2010  éditeur Panini Comics  collection Panini - Max Comics
 Public ado / adulte  Thème Horreur

The zombie - Simon Garth

La mort de la mort

A la recherche de sa fille perdue en forêt, Cherry trouve l'aide la plus improbable du chaos régnant en ville : un zombie ! Un titre d'horreur assez réussi, par l'un des maîtres du genre : Kyle Hotz.


The zombie - Simon Garth : La mort de la mort (0), comics chez Panini Comics de Powell, Hotz, Brown
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2010

L'histoire :

En se réveillant après un accident de voiture, Cherry remarque que sa petite fille Liz n’est plus là. Tout indique que celle-ci est partie en forêt. Sans plus attendre, sa mère part à sa recherche. Alors qu’elle regarde si son téléphone portable capte ou non, deux individus, des chasseurs aux apparences assez inquiétantes, la voient et décident, non pas l’aider, mais d’obtenir d’elle quelques faveurs. Cherry se débat, mais les deux hommes usent de violence pour maîtriser la jeune femme. Alors qu’un des deux se rapproche d’elle, une ombre arrive dans leur dos. Un des chasseurs tire sur ce qu’il pense être un homme… mais ce dernier ne semble pas ressentir la douleur. Il s’agit en fait d’un mort-vivant, qui met en fuite les deux chasseurs apeurés. Non loin de là, un professeur sort de la carcasse fumante d’un hélicoptère militaire, il est le seul survivant du crash et il a clairement peur d’une chose : que le terrible virus que l’armée a concocté soit en train de se propager à grande vitesse. Car sinon, bientôt, les alentours seront envahis de zombies…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Créé par Stan Lee en 1953 chez Atlas Comics (la maison d’édition qui devint Marvel Comics 10 ans plus tard), le personnage de Simon Garth a été bien peu utilisé depuis lors. Certes, il eut droit à des apparitions régulières avec Tales of the Zombie (entre 1963 et 1975). Mais ce n’est véritablement qu’en 2006 qu’il eut droit à un vrai retour en grâce. Scénarisé par Mike Raicht et illustré par Kyle Hotz Zombie montrait comment un banquier allait essayer de repousser une invasion de morts-vivants. Cela a visiblement plu au dessinateur qui, deux ans plus tard (en 2008), se mit en tête de relancer Simon Garth dans de nouvelles péripéties sanglantes. Ce tome est donc le second à être issu de l’esprit sombre de Hotz. Pour le coup, ce dernier s’est lancé presque seul dans l’aventure, avec juste l’aide de son ami Eric Powell (le papa du Goon) pour les dialogues. Cela donne un récit énergique, aux rebondissements nombreux. Malgré une histoire mettant en avant les zombies, Hotz met également en scène une famille de péquenauds détraqués, digne des Massacre à la tronçonneuse. Cette épopée sanguinolente se révèle donc un parfait mélange entre l’horreur et le thriller, même si de petites notes humoristiques répondent présent. Zombie – Simon Garth est certes une suite plus ou moins avouée de Zombie, mais il peut être lu totalement indépendamment, les liens entre les deux titres étaient assez faibles. L’ambiance sombre se ressent au travers des dessins de Kyle Hotz et la colorisation de Dan Brown (qui n’a rien à voir avec le Da Vinci Code) enrichit cet aspect. La planche où Simon Garth est de plus en plus éloigné, tel un zoom arrière, montre clairement les influences cinématographiques du dessinateur. 2010 sera donc encore l’année du zombie. Plutôt que de lorgner vers les suiveurs de mode, optez pour ceux qui œuvrent depuis longtemps à la démocratisation le genre. Votez Kyle Hotz et son Zombie Simon Garth, il n’y a pas plus efficace !

ISBN 9782809412833