parution 21 juin 2017  éditeur Papa Guédé  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Autour du 9ème art, Historique Independant

Hip Hop Family Tree T2

1981-1983

Le début des années 80 marque la démocratisation du rap, passant d'un mouvement underground à populaire. Second opus toujours aussi fringant d'une encyclopédie du rap façon comics !


 Hip Hop Family Tree T2 : 1981-1983 (0), comics chez Papa Guédé de Piskor
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Papa Guédé édition 2017

L'histoire :

En 1981, le rap commence à vraiment se structurer. Le problème vient principalement du fait que les collections de vinyles, les platines et la sono coûtent chers, empêchant de nombreux jeunes de se lancer. Douglas E. Davis va avoir une idée saugrenue mais qui va trouver preneur : il fait le rythme avec sa bouche et invente le beatbox. Rapidement, il se trouve un nom d'artiste : Doug E. Fresh...Doucement, les disques de rap se multiplient et s'écartent doucement des titres revendicateurs pour devenir des morceaux plus grivois, plus parodiques et destinés à passer lors des fêtes. À la même époque, un certain Rick Rubin approfondit ses connaissances dans le rock et le rap avec pour volonté de toujours les écouter en concert. Lorsqu'il va voir les Bad Brains, Dead Kennedys ou les Misfits, il repère un groupe d'adolescents : les Beastie.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si l'on est fan de comics et de musique, plus précisément de rap, Hip Hop Family Tree a tout de l'indispensable. Après avoir découvert les origines du mouvement dans le premier album, Ed Piskor se penche sur des années charnières, 1981 à 1983, une période qui a vu passer le rap d'un simple phénomène underground à celui d'une musique touchant de plus en plus de monde. La narration d'Ed Piskor vagabonde progressivement d'un artiste à un autre, nous faisant comprendre leur importance ou les liens qu'ils partagent. Plutôt que de se focaliser uniquement, et basiquement, sur les rappeurs, l'auteur évoque également certains producteurs, dont le fameux Rick Rubin, ou personnalités-clés. Toujours aussi pointue, la lecture ravira les historiens du hip hop par son exhaustivité et le soin apporté par Piskor. Côté dessin, l'artiste livre une approche teinté d'effets rétro et de clins d'œils aux dessinateurs de la grande époque, Jack Kirby en tête. On notera même des effets de flous rappelant les impressions limitées des années 70-80. Bien vu ! Avec son excellente couverture mettant en scène Afrika Bambaataa, ce second tome poursuit l'excellente initiative de son auteur.

ISBN 9791090618022