parution 01 octobre 2010  éditeur Soleil  collection US comics
 Public ado / adulte  Thème Horreur

FVZA T3

Epilogue de la série, où l'on découvre le terrifiant secret qui couve au sein de l'organisation chargée d'éradiquer le mal absolu : vampires et zombies en passe d'anéantir l'humanité. C'est classique, mais plutôt classieux pour du gore !


 FVZA T3, comics chez Soleil de Hine, Martinez
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Maintenant qu’on sait que les vampires et les zombis ont fait partie des émigrants européens qui ont colonisé les terres outre-Atlantique, avant même que les USA ne se nomment ainsi, on comprend mieux l’existence de la Federal Vampire & Zombi Agency, aussi vieille que le mal qu’elle combat. Il y a quelques mois, une petite ville a été infestée du virus, décimant la population locale qui a vite muté sous forme de monstres. Le FVZA a été aussitôt réactivé, avec l’aval des plus hautes autorités politiques. C’est le Dr Hugo Pecos qui en a pris la tête, avec comme fer de lance ses deux petits enfants, Vidal et Landra. Les premiers résultats ne tardent pas mettre en lumière le plan des Vampires, qui ont mis au point un virus muté dont il n’existe ni antidote, ni vaccin. Une véritable course contre la montre a démarré, et chaque instant compte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’intérêt de ce dénouement réside dans la révélation des lourds secrets de famille qui pèsent sur la conscience du chef spirituel du FVZA. On va enfin découvrir ce qui justifie la tension de la scène introductive du Tome 1, où Landra, en larmes, tenait en joue son grand-père… David Hine (Spiderman Noir) a rondement mené sa barque, même si le thème est archi-exploité. Mais le côté gothique et même romantique est très respectueux de la mythologie vampirique. C’est donc une fin réussie qui est ici proposée. Curieusement, les Zombies ont en revanche totalement disparu de son intrigue, au fur et à mesure qu’elle a trouvé son développement. Un petit bémol, quant à la cohérence du scénario, mais le rythme nerveux et le visuel toujours aussi puissant, voire sanguinolent, gomment ce léger défaut. Il est à noter que Roy Allan Martinez (Global Frequency) reçoit le concours de Wayne Nichols (Star Wars) pour un graphisme qui ne varie pas d’un iota : âmes sensibles et phobiques de l’hémoglobine s’abstenir ! Enfin, la couverture, très respectueuses des dessins de la série, est signée Clint Langley, un autre habitué du comics tendance bourrin (Slaine première série et Slaine, Geste des Invasions).

ISBN