parution 22 août 2012  éditeur Soleil  collection US comics
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Adaptation

JLA versus Predator

La fameuse équipe de super héros affronte une nouvelle menace en provenance de l'espace, les terribles Predators... Un crossover incroyablement... raté !


JLA versus Predator, comics chez Soleil de Ostrander, Elliott, Nolan, Sinclair
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star
©Soleil édition 2012

L'histoire :

La JLA (Justice League of America) protège la Terre et l'univers des menaces éventuelles venant de toute part. Sur la Lune, l'association de super héros possède même une base. De celle-ci, Martian Manhunter repère un vaisseau endommagé. Des dominateurs, des stratèges extra-terrestres belliqueux, se trouvent à l'intérieur. Avant que leur vaisseau n'explose, J'onn J'onnz les téléporte dans la base. Ceux-ci l'agressent immédiatement. Martian Manhunter prévient de justesse Oracle avant que le contact avec Barbara ne soit coupé. Sur Terre, les membres de la JLA s'activent. Batman, Green Lantern, Superman, Wonder Woman, Flash, Aquaman, Plastic Man et Atom répondent à l'urgence. Dans la base, ils retrouvent le corps de leur ami décapité...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La collection US Comics poursuit la traduction des nombreux crossovers entre les créatures fantastiques (Aliens ou Predator) et les super héros DC Comics. Cette fois-ci, c'est l'équipe de la JLA qui affronte les redoutables chasseurs de l'espace. L'histoire de John Ostrander est simple au possible et dote les Predators de capacités métamorphiques inédites jusqu'alors. Cette nouveauté n'est pas vraiment crédible et s'ajoute à un récit bancal au possible. Si le mélange de ces deux univers n'est habituellement pas synonyme de récits ambitieux, cette fois il en devient risible. Les rebondissements sont prévisibles et le rythme de l'histoire soporifique. Les dessins ne sont pas non plus très réussis. Les personnages manquent de charisme et ont un côté très figé assez désagréable. Décidément, ce JLA versus Predator a tout de l'album à éviter...

ISBN 9782302022751