Batman Arkham City, comics chez Urban Comics de Dini, Archer, d' Anda, Nguyen, Naifeh, Robinson, Herrera, Fridolfs, Eltaeb, Mayor ©Urban Comics édition 2012

Batman Arkham City

Les criminels et autres fous notoires de Gotham sont désormais enfermés dans une ville entière ! Mais les héros costumés y sont eux aussi considérés comme des menaces... Des prémisses convaincantes au jeu vidéo homonyme.

L'histoire : Batman a, comme toujours, défait le Joker lorsque ce dernier a pris le pouvoir à l'asile d'Arkham. Pourtant, le super héros de Gotham ne se voit guère récompensé par le nouveau maire, Quincy Sharp, ancien directeur de l'asile. Ce dernier annonce dans les médias son intention d'arrêter les criminels et autres individus masqués. Quincy doit tenir prochainement une cérémonie et Batman est averti par le commissaire Gordon que deux criminels, Terry et Tracy Trask veulent attenter à la vie du maire. Le chevalier noir intervient juste à temps mais ne peut empêcher une explosion de blesser Sharp. Il proclame alors la loi martiale mais aussi la construction d'Arkham city, une ville dans Gotham où les criminels seront enfermés. Le Joker et Harley Quinn trouvent bien évidemment le moyen d'être les premiers habitants des lieux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Comme bon nombre de personnages célèbres, Batman a eu droit à diverses adaptations vidéoludiques. Si celles-ci ont été plus ou moins bonnes, le studio Rocksteady a lancé en 2009 un jeu vidéo ambitieux mélangeant espionnage, action et fantastique, qui fut intitulé Batman Arkham asylum, dont l'adaptation a été confiée à Paul Dini, un scénariste renommé dans le monde des comics et de l'animation. Au vue du succès important, Rocksteady se lança dans une suite Batman Arkham city. Dini s'est une fois encore occupé du récit et le cadre du jeu est passé de l'asile d'Arkham à une ville entière, servant de refuge pour les criminels et les fous. Paul Dini a livré des histoires sympathiques à suivre et afin d'expliquer les changements établis entre les deux jeux (le cadre, nouveaux ennemis), l'auteur a créé une saga en 5 épisodes. Celle-ci se révèle assez surprenante et même bien écrite. On ne s'ennuie pas un instant et la conclusion nous emmène tout droit dans les premières minutes du second jeu. Carlos d'Anda illustre d'ailleurs parfaitement cet album avec un trait soigné et légèrement cartoony. Sa version du Joker, assez squelettique, est vraiment réussie. Globalement, le dessinateur fait très fort, même si l'on peut émettre quelques réserves au niveau du visage de Catwoman. L'album bénéficie en plus des 5 webcomics réalisés à l'occasion de la sortie du jeu. Urban Comics fait donc sérieusement de l’œil aux amateurs de l’œuvre vidéoludique en leur proposant un ouvrage soigné, de qualité et qui inclue dans sa première édition le jeu vidéo (version PC) Batman Arkham city. Si l'album ne se destine initialement qu'aux pratiquants de la divine manette, cette offre saura probablement en convaincre d'autres...

  • scénar dessin


10 septembre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 20.00-5% = 19

sur


Batman Arkham City, comics chez Urban Comics de Dini, Archer, d' Anda, Nguyen, Naifeh, Robinson, Herrera, Fridolfs, Eltaeb, Mayor ©Urban Comics édition 2012

07 septembre 2012

Urban Comics

DC Premium

voir la fiche officielle

9782365770668

ado / adulte

Autour du 9ème art, Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Adaptation

scénariste
 

dessinateur
 

dessinateur
 

dessinateur
 

dessinateur
 

dessinateur
 

dessinateur
interview de Ted Naifeh
© planetebd.com 2014

dessinateur
 

coloriste
 

coloriste
 

Batman Arkham City série terminée en France
1 album paru
série terminée aux USA
Titre en VO : Batman Arkham City
1 album paru