parution 13 février 2015  éditeur Urban Comics  collection Urban Indies
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Independant

Black Science T1

De Charybde en Scylla

Des scientifiques inaugurent une machine permettant de voyager à travers les dimensions. Seulement, l'expérience tourne mal... Mise en place d'une série de science-fiction aux débuts fracassants !


 Black Science T1 : De Charybde en Scylla (0), comics chez Urban Comics de Remender, Scalera, White
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2015

L'histoire :

Chaque choix ou événement quantique crée une infinité de dimensions. En se basant sur cette théorie, Grant McKay a créé un objet surnommé le Pilier qui permet de voyager à travers ces couches parallèles. Après divers tests concluants, le scientifique prépare une première expédition avec son épouse, ses enfants et des collègues. Ils arrivent dans un lieu totalement différent de notre monde. Ils ont quelques minutes pour explorer l'endroit avant que le Pilier ne s'active et les ramène. Grant et sa femme Sara s'enfoncent alors dans la forêt luxuriante. Ils tombent très vite sur des créatures hostiles et des humanoïdes équipés d'armes de tir. Pris en chasse, le couple fuit mais arrive bien vite aux abords d'un précipice. Un tir atteint Sara en pleine tête. Grant se jette alors dans le vide et par chance et par réflexe, il arrive tout en bas sans trop de dégâts. Le scientifique ne pense qu'à une seule chose, revenir auprès du Pilier et protéger ses enfants d'un tel endroit...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En l'espace de quelques années, Rick Remender est devenu l'un des scénaristes les plus sollicités des USA. Les raisons sont simples et nombreuses puisque après des débuts en tant qu'encreur, il a revisité différents genres dans des séries comme Fear Agent ou The Last Days of American Crime. Débauché par Marvel, il a dynamité les univers du Punisher et de Captain America avec des approches inédites et culottées. En novembre 2013, il s'est associé au dessinateur italien Matteo Scalera, avec qui il avait collaboré sur Secret Avengers, pour lancer une série de science-fiction nommée Black Science. Le concept est simple puisque des scientifiques et quelques uns de leurs proches se mettent à voyager à travers des dimensions, espérant revenir dans leur propre monde. Les fans de séries télévisées des années 90-2000 penseront forcément à Sliders : les mondes parallèles ou même à Perdus dans l'espace pour le côté familial. Rick Remender revisite ce concept tiré de la théorie de Graham-Everett-Wheeler pour en faire un récit haletant. L'histoire est ultra-dynamique et le scénariste fourmille d'idées en terme d'univers fantastiques. Une fois plongé dans Black Science, il est difficile d'en sortir tant l'inventivité est présente. Rick Remender nous avait enthousiasmé avec Fear Agent, il parvient à faire de même avec sa nouvelle série. En outre, il laisse une grande liberté à Matteo Scalera pour sublimer son histoire. Le dessinateur ne cesse de progresser année après année et tout du long des 6 épisodes de Black Science, il impressionne. La colorisation de Dean White et ses partis pris audacieux se révèlent parfaits. Avec un visuel original et de grande classe, un scénario passionnant et ambitieux, il ne fait aucun doute que Black Science risque de plaire à tous les fans de science-fiction, et pas que. Sinon, en bonus, saviez-vous qu'à ses débuts Rick Remender avait illustré la couverture de l'album Live on a Dive du groupe No Use For A Name ?

voir la fiche officielle ISBN 9782365775915