parution 17 janvier 2014  éditeur Urban Comics  collection Vertigo Classiques
 Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Chronique sociale, Guerre, Thriller

DMZ – Edition Hardcover, T12

Les cinq Etats de New-York

Clap de fin pour la série. La paix est officiellement signée, les États Libres d'Amérique ont ratifié le traité avec le gouvernement. Pour Mathy Roth, il est temps d'assumer tout ce qu'il a fait pendant la guerre. L'addition sera salée...


 DMZ – Edition Hardcover, T12 : Les cinq Etats de New-York (0), comics chez Urban Comics de Wood, Burchielli, Cox, Leon
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2014

L'histoire :

Cet album contient les épisodes #67 à #72.
Dix ans de guerre civile ont mis le pays à feu et à sang. New-York, ville emblématique, a été brisée, comme sa population. Créer une zone démilitarisée qui correspondait à Manhattan n'a pas suffi à éviter le recours à une bombe atomique. Mathy Roth est devenu une figure emblématique de la DMZ. Dès la création de ce territoire officiellement neutre, il a été le seul journaliste sur le terrain. Le seul à pouvoir témoigner en toute objectivité. Mais le contexte de survie au quotidien dans cette guerre fratricide a usé ses nerfs et il a finit par compromettre toutes les valeurs de son métier. Figure emblématique de la lutte contre le gouvernement, il porte une lourde responsabilité dans la frappe nucléaire. Maintenant que la paix se dessine, la nation va désigner des coupables et les punir pour l'exemple, pour pouvoir aussi se reconstruire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tombé de rideau pour la série écrite par Brian Wood. Les meilleures choses ont une fin et la chute de cet incroyable histoire, si elle épouse un rythme particulièrement lent au regard de l'action qui l'animait en permanence, a le mérite d'être d'une logique et d'une cohérence à toute épreuve. A l'image de la paix qui se dessine désormais aux USA, la tension retombe d'un coup, mais pas la dramaturgie. Première remarque : DMZ fait de la ville le premier des personnages, au delà même de celui de Matty. Riccardo Burchieli a le chic pour camper des décors d'un réalisme saisissant. Grâce à lui, l'immersion sera restée totale, jusqu'au bout. Seconde remarque : la série a été publiée pendant six ans, ce qui correspond aussi à la durée du conflit imaginaire qu'elle met en scène. Brian Wood s'affirme comme un des spécialistes des récits de politique-fiction. S'il n'a pas crée le genre, il lui contribue très largement ses lettres de noblesse. En partant du postulat que le gouvernement américain s'est évertué à construire de toutes pièces des États étrangers en négligeant les intérêts de sa propre population, il réussit à rendre plausible la seconde guerre de sécession dans laquelle trempe Math Roth. Ce journaliste est un personnage complexe, tour à tour attachant car victime de la guérilla urbaine, intrigant lorsqu'il s'affranchit du pouvoir et de sa famille et enfin détestable lorsqu'il prend totalement part au conflit. Ici, c'est sa chute qui est mise en scène. On n'en dira pas trop, mais il fallait bien qu'il paye ses erreurs et assume enfin ses responsabilités. Et c'est une sorte de rédemption qu'il s'offre, en acceptant courageusement son sort, en se payant un dernier baroud d'honneur dans un New-York en pleine reconstruction, où il va enfin servir noblement son métier pour faire valoir la vérité. Oui, Mathy et DMZ échappent au happy end, mais nul ne pourra plus les oublier et c'est bien toute la beauté de cette œuvre.

voir la fiche officielle ISBN 9782365773782