parution 29 mai 2015  éditeur Urban Comics  collection DC Classiques
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Infinite Crisis T3

Jour de vengeance (intégrale)

Suite des prémices à Infinite Crisis dans ce troisième tome efficace qui s'attaque entre autres aux conséquences des événements d'Identity Crisis. Action mais aussi réflexion au programme !


 Infinite Crisis T3 : Jour de vengeance (0), comics chez Urban Comics de Winick, Johns, Heinberg, Willingham, Justiniano, Batista, Churchill, Wagner, Sotelo, Chuckry, Baron, Rags
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Ce recueil couvre trois arcs différents :
- Éclipsé : Captain Marvel est interloqué. Shazam, le sorcier à l'origine des pouvoirs du héros a convoqué celui-ci afin de lui parler des recherches infructueuses menées par Bruce Gordon pour retrouver Eclipso. Alors que Marvel s'attend à être envoyé en renfort, Shazam se contente de lui dire qu'il tenait juste à ce que Marvel soit au courant. Pendant ce temps, à Métropolis, des morts horribles surviennent les unes après les autres, toutes ont pour point commun la rage indicible éprouvée par les victimes qui ont toutes mis fin à leurs jours elles-mêmes...
- Jour de Vengeance : Jean Loring est emprisonnée à Arkham. Depuis peu, elle entend une voix semblant provenir d'une pierre apparue dans sa cellule. La voix finit par la convaincre de se laisser faire et Eclipso prend alors possession de la jeune femme. Sous cette nouvelle forme, Eclipso part à la rencontre du Spectre. À la dérive depuis qu'il n'a plus d'hôte humain, le Spectre rend toujours la justice mais de manière complètement disproportionnée, allant jusqu'à condamner à mort des individus ayant trichés sur leurs impôts, au même titre que des meurtriers. Eclipso profite de cette instabilité pour convaincre le Spectre de s'attaquer à la source du « mal » : la magie. Parmi ses premières victimes : l'Enchanteresse. Celle-ci est sauvée par le Loqueteux et tous deux se mettent à la recherche d'alliés pour s'opposer au duo infernal...
- Crise de Conscience : La Ligue de Justice est au plus mal. Suite aux événements d'Identity Crisis, l'équipe s'est retrouvée explosée en perdant notamment Batman, un de ses membres clés. Celui-ci n'a pas pardonné à ses alliés d'avoir joué avec sa mémoire et de lui avoir fait oublier la véritable lobotomie magique infligée par Zatanna aux membres de la Société Secrète des Super Vilains ainsi qu'au Docteur Light. Wally convoque les membres afin de créer un dialogue et de sauver ce qui peut encore l'être mais le débat n'a guère le temps de commencer que Red Tornado et Ralph Dibny appellent la Ligue à l'aide: chacun étant attaqué par des assaillants mystérieux. Les membres de la Ligue se séparent et quelle n'est pas leur surprise quand il se retrouvent face aux membres de la Société et que ces derniers ont apparemment retrouvé la mémoire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La route vers l'event DC Comics des années 2000, Infinite Crisis se poursuit dans ce troisième tome qui, une fois n'est pas coutume, s'intéresse particulièrement à l'univers « magique » de l'éditeur. En effet, les deux premiers arcs présentés ici vont mettre en scène le personnage d'Eclipso, sorte d'esprit maléfique dévoué à la rage et à la haine. Disons le tout de suite, les lecteurs seront surtout intéressés par la le deuxième arc, Jour de Vengeance, qui met en scène une bande de héros magiciens un peu à la ramasse et néanmoins sympathiques. La lutte presque suicidaire contre le Spectre est haletante et bien écrite et peut même constituer un point d'entrée intéressant pour les néophytes en faisant jouer aussi bien les seconds couteaux tels que le Loqueteux que des gros calibres du genre comme le Phantom Stranger. Bill Willingham livre un scénario efficace, sans prétention et bien illustré par Justiniano, malgré quelques bizarreries anatomiques de-ci de-là. On ne peut pas en dire autant du premier arc, Éclipsé. Les dessins de Ian Churchill sont réussis mais on se rend rapidement compte que les personnages ont un jeu limité d'expression – Bruce Gordon a toujours l'air en pétard, par exemple – et Superman et Captain Marvel ont l'air de jumeaux séparés à la naissance. L'artiste éprouve apparemment une passion curieuse pour les dents de ses personnages. Au scénario, Judd Winick livre une histoire plutôt correcte mais alourdie de discussions lourdingues entre Lois et Clark qui font un peu décrocher le lecteur avant que les choses sérieuses ne commencent, c'est d'autant plus dommage que la confrontation finale envoie du bois et occupe une large partie du récit. Le dernier récit, Crise de Conscience, met en scène la Ligue de Justice qui essaie tant bien que mal de recoller les morceaux après les événements de Identity Crisis qui ont fait voler en éclats les relations entre la Ligue et Batman. Wonder Woman et Superman essaient aussi tant bien que mal de récupérer de leur confrontation avec Checkmate, dans le premier tome de Infinite Crisis. Autant dire que rien n'est joué et que pas mal de squelettes sortent du placard dans cette histoire de Geoff Johns et de Allan Heinberg qui opposent la Ligue à la Société Secrète des Super-Vilains dans une combat où on se demande parfois de quel côté se ranger. Les illustrations de Chris Batista sont, dans l'ensemble, corrects même si on remarque des incohérences un peu ridicules. Apparemment, Wonder Woman adore prendre des poses de mannequin sur la plage pendant qu'on parle d'elle à 5 mètres de là. Ce n'est pas comme si DC Comics – surtout sous la plume de Geoff Johns – se complaisait dans le traitement adolescent de ses personnages et des femmes en particulier. Pour conclure, un tome correct qui trouve essentiellement ses qualités dans le récit Jour de Vengeance, introduction cahoteuse mais épique aux personnages magiques de DC.

voir la fiche officielle ISBN 9782365775106