parution 19 août 2016  éditeur Urban Comics  collection DC Nemesis
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Les Archives de la Suicide Squad T1

Une équipe de vilains à la solde du gouvernement recrutée pour remplir des missions périlleuses et officieuses ? Un agrégat de caractériels dirigés par un chef instable et une patronne irascible ? Les origines de la Suicide Squad par John Ostrander


Les Archives de la Suicide Squad T1, comics chez Urban Comics de Ostrander, Greenberger, Liefeld, McDonnell
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2016

L'histoire :

La Suicide Squad est, à l’origine, un escadron dirigé par le capitaine Richard Flag à qui l’on confiait les missions les plus dangereuses pendant la Seconde Guerre mondiale puis lors des conflits qui suivirent. Bien des années plus tard, Amanda Waller, une proche conseillère du président qui a perdu presque toute sa famille, convainc Reagan de réactiver la Suicide Squad. Toutefois, l’équipe sera composée d’agents impitoyables et que l’on peut sacrifier sans remord : des super-vilains détenus en prison. Pour les convaincre de faire partie du groupe, il suffira de leur promettre des remises de peine. Quand tout a échoué, il reste la Suicide Squad ! Le nouveau groupe est dirigé par Rick Flag, le fils du héros de la Seconde Guerre mondiale et se compose de membres comme Deadshot, Nightshade, l’Enchanteresse, le Tigre de Bronze, Vixen ou Captain Boomerang. D’autres membres vont et viennent au cours des aventures comblant les pertes parfois lourdes subies par le groupe. La Suicide Squad devra affronter des terroristes, infiltrer l’Union Soviétique pour libérer des agents, défier la Justice League International et voyager dans d’autres dimensions pour venir en aide à l’une des leurs.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est en 1987, dans un univers DC entièrement remodelé après Crisis on Infinite Earths, que parait le premier numéro de la Suicide Squad que l’on doit au scénario de John Ostrander et au dessin de Luke McDonnell. On est bien loin du film éponyme sorti en 2016 sur nos écrans : il n’est point ici question du Joker ou d’Harley Quinn. Si on retrouve Deadshot, Captain Boomerang ou l’Enchanteresse, les autres membres de l’équipe fluctuent, vont et viennent selon l’intrigue du moment ou les disparitions. La Suicide Squad est très liée au monde politique, c’est pourquoi les intrigues sont très proches des préoccupations politiques des années 1980 puisque l’équipe de vilains affronte le Djihad, un groupe de terroristes dotés de super-pouvoirs. Mais le principal ennemi, malgré la glasnost reste l’Union soviétique où l’équipe est envoyée à plusieurs reprises créant parfois des incidents diplomatiques majeurs. La Suicide Squad doit également lutter contre les cartels de la drogue en Colombie. Ce n’est que dans la dernière partie de l’ouvrage, lorsque John Ostrander abandonne pour un épisode le scénario à Robert Greenberger accompagné au dessin de Rob Liefeld, que l’aspect politique se dissipe au profit d’un récit abordant les origines de Nightshade, récit qui se poursuit par une mission qui entraine l’équipe dans une autre dimension lui donnant ainsi une dimension épique. Les Archives de la Suicide Squad offrent donc une plongée dans les années 1980 qui pourra dérouter les jeunes lecteurs qui cherchent à retrouver ce qu’ils ont vu au cinéma. Ce titre s’approche davantage du récit d’espionnage où une équipe de super James Bond viendraient au secours du monde occidental en danger. La Suicide Squad peut aussi dérouter par ses membres qui vont et viennent et l’auteur met parfois longtemps à leur donner une personnalité digne d’intérêt. Pourtant, ce titre fonctionne bien car le groupe recèle des personnages hauts en couleurs comme le mutique Deadshot, le pénible Captain Boomerang ou le droit Tigre de Bronze. Les costumes sont un tantinet retro et fleurent bon les années 1980. Il s’agit donc d’un titre qui régalera les amateurs de comics old school qui le parcourront avec bonheur. Un moment de lecture agréable.

voir la fiche officielle ISBN 9782365778534