parution 14 juin 2013  éditeur Urban Comics  collection Vertigo Classiques
 Public ado / adulte  Thème Policier, Thriller, Western

Scalped T8

Le prix du salut

Alors que l'agent Nitz est en train de sombrer, l'étau se referme autour du meurtrier de Gina. Dashiell, lui, est à deux doigts de faire tomber Red Crow. Une question de temps... Suite dense et captivante d'une série à ne pas manquer.


 Scalped T8 : Le prix du salut (0), comics chez Urban Comics de Aaron, R.M. Guéra, Furno, Latour, Brusco
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2013

L'histoire :

L'agent du FBI Nitz erre dans la neige un flingue à la main, le sang aux lèvres et le visage en miettes. Pour en arriver là, Nitz a dû essuyer une série d'échecs. L'agent Newsome a été assassiné, Fillenworth s'est volatilisé et Dashiell est compromis. Bref, parce qu'il ne maîtrise plus rien, il vient d'être viré. En colère, il prend son gun. Cinq verres de whisky plus tard, il part défier Red Crow dans son casino. Alors qu'il le tient en joue, la garde rapprochée de Red Crow le neutralise. Nitz est ensuite emmené dans les toilettes pour y subir un passage à tabac en règle. Le visage tuméfié, il sort du casino puis décide de mettre fin à ses jours. Problème : il échoue à se suicider, avant de croiser une maison isolée, repaire de trafiquants de méthadone a priori. Parfait, il va les provoquer puis mourir tranquillement, criblé de balles. Un dernier coup d'éclat avant de mourir. Oui mais voilà, la mort va une nouvelle fois se refuser à lui. Un signe des dieux ? En parallèle, Red Crow voit son pouvoir politique fragilisé par Hassel, qui compte se présenter aux élections de la présidence tribale. Dashiell, lui, l'infiltré du FBI, s'est racheté une conduite et une tenue. Voilà que Red Crow vient d'en faire son adjoint exécutif à la tête de la réserve...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un tome 7 lent et laborieux, le nouveau Scalped, Le prix du salut, renoue avec sa verve rentre dedans mais néanmoins intelligente, entrevue dans les meilleurs épisodes. Pas une grande surprise sachant que la série touche bientôt à son but. Malgré une narration éclatée et des personnages toujours plus nombreux, l'intrigue sait rester fluide et prenante par son goût assumé pour le spectaculaire, ses coups de théâtre puissants, ses digressions existentielles bien senties et sa manière calculée d'annoncer la tragédie à venir, irréversible et sauvage. Le tout sans jamais perdre le lecteur une seule seconde. Pour réussir dans la jungle de la réserve, il faut parfois savoir sacrifier la morale et, surtout, savoir qu'on n'échappe pas à ce que l'on est. Jason Aaron multiplie ainsi les micro-histoires focalisant sur un personnage (Nitz, Dino, Shérif Karnow, Catcher, Dashiell) qui, toutes, vont finir par se rejoindre au bout de l'entonnoir. Un entonnoir forcément plein de maux, de colère et de désespoir. Graphiquement, on peut juste regretter un manque d'homogénéité. Sans faute quand Guéra est au crayon, le trait devient moins précis et technique quand ses collègues le secondent (Latour et Furno). Le visage de Nitz est par moment à peine reconnaissable d'un dessinateur à l'autre. Le plus gênant, c'est que la différence de qualité saute aux yeux. Au-delà de ce détail, Le prix du salut, par les questions qu'il pose et son sens de la narration fouillée, sait faire monter la sauce. Un des meilleurs épisodes et un divertissement intelligent qui s'accompagne d'une réflexion habile sur le destin, le libre-arbitre, la foi. Bref, l'odeur de mort n'a jamais été aussi prégnante. L'apothéose finale a déjà commencé, et elle s'annonce apocalyptique...

voir la fiche officielle ISBN 9782365772266