parution 03 novembre 2017  éditeur Urban Comics  collection Vertigo Classiques
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Independant

Suiciders T2

Kings of Hell.A

Quelques années après le gros tremblement de terre qui a détruit Los Angeles, un gang essaie d'empêcher une entreprise de construire dans leur territoire. Des destinées tragiques et maudites dans un album violent, éprouvant et abouti.


 Suiciders T2 : Kings of Hell.A (0), comics chez Urban Comics de Bermejo, Zaffino, Vitti, Boyd, Hollingsworth
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2017

L'histoire :

Lorsque le gigantesque séisme a secoué la région de Los Angeles, le chaos était tel que les survivants ont tout fait pour s'en tirer. Johnny n'avait que 5 ans lorsque le drame s'est produit. Sa petite sœur, Trix, va naître dans les décombres. Grandissant dans un monde où ils perdront leur père, tué par un gang, ils vont tous les deux se créer leur propre groupe : les Kings de Hell.A. Ces derniers s'en prennent régulièrement à Mulholland Corp, une société qui cherche à reconstruire dans leur quartier. Pour lutter efficacement contre eux et contre d'autres gangs, ils se rendent à la boutique de Leonard McCarthy, ancienne connu comme étant le Suicider surnommé Coyote. Là-bas, Johnny compte lui acheter un sabre mais il se heurte à un refus. La tension grimpe vite entre les deux mais le pire arrive lorsqu'une bande rivale débarque. S'en suit une véritable guerre à l'extérieur, ravageant la boutique de McCarthy. Une fois la situation accalmie, il décide de remettre son costume et de chercher son sabre qui lui a été dérobé durant la pagaille. C'est Johnny qui l'a pris et qui s'amuse à s'en servir sur tout ceux qui s'opposent à lui. L'un des membres des Kings of Hell.A, D-Troy, n'a pas franchement envie de lui annoncer qu'il a une relation avec sa sœur, en voyant son leader piquer des crises de violence subites...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le premier album de Suiciders introduisait un univers original mixant gladiateurs, atmosphère post-apocalyptique sur fond de revanche. Lee Bermejo prouvait qu'il était capable de façonner totalement un monde aussi bien en tant que dessinateur que scénariste. Pour cette suite, il va majoritairement s'occuper de l'écriture, confiant à l'italien Alessandro Vitti et à l'argentin Gerardo Zaffino (le temps d'un épisode) les dessins. L'histoire se déroule des années avant le premier album, dévoilant des pans de New Angeles après le séisme. On y voit des survivants tout faire pour subsister dans un monde détruit et en proie à la violence. Rapidement, il met en avant des personnages comme Johnny, le leader des Kings of Hell.A, Trix, sa jeune soeur, D-Troy, le fiancé officieux de cette dernière, un ancien Suicider reconverti en propriétaire d'un magasin ou encore Ellroy Thompson un journaliste obèse. Les destinées de tous s'entrecroisent et vont participer à la montée en puissance d'un récit dur et impitoyable. Cette guerre de gangs du futur et les nombreuses vengeances font de cet opus une lecture prenante. Pouvant se lire de manière indépendante du premier tome, le récit apporte ses propres atouts à l'univers de Bermejo. Les dessins d'Alessandro Vitti ont un côté brut qui conviennent parfaitement au ton général du titre. Malheureusement, l'artiste italien ne se charge pas de tous les épisodes, le dernier étant assuré par Gerardo Zaffino dans une veine différente. Normalement prévu en trois tomes, Suiciders se termine en réalité avec ce second volet, des suites de problèmes éditoriaux entre Lee Bermejo et Vertigo (label d'origine du titre). Dommage car lorsque l'on voit la qualité de cette série, on aurait bien fait une nouvelle virée dans ce New Angeles...

voir la fiche officielle ISBN 9782365779128