parution 27 avril 2018  éditeur Urban Comics  collection DC Essentiels
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Super-héros

The Authority T2

The Authority est une équipe de super-héros agissant pour le Bien du Monde, et non plus pour les nations ou leur sécurité intérieure. Ils ont leur propre vision de ce que la planète à y gagner, ou perdre et cette fois-ci, l'apocalypse s'annonce !


The Authority T2, comics chez Urban Comics de Millar, Peyer, Ellis, Young, Weston, Fridolfs, Adams, Erskine, Townsend, Leach, McCrea, Hitch, Friend, Martin, Nguyen, Quitely, Scott, Neary, Martin, Fouts, Hannin, Baron
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2018

L'histoire :

The Authority n'est pas un groupe lambda de surhumains. Ils constituent le plus puissant contre-pouvoir sur Terre. Bon nombre de gouvernements les considèrent comme des anarchistes, car ils ne servent pas la cause des nations, ni d'aucune autre organisation. Au contraire, ils considèrent qu'ils interviennent précisément quand les dirigeants ne le font pas, pour des raisons politiques qui n'ont plus rien à voir avec l'intérêt commun, celui de l'Humanité toute entière. Apollo, Midnighter, l'Ingénieur, le Docteur, Jack Hawksmoor et Swift sont en quelque sorte la plus grande force de frappe que l'on ait connue. Ils agissent sous l'égide de Jenny Sparks, qui abrite l'esprit du XXIème siècle. Mais cette dernière est morte... Leur dernière intervention s'est soldée par l’assassinat d'un dirigeant en Asie du sud-est. Le Président américain ne goûte pas cette initiative car il redoute des représailles sous forme d'actions terroristes. Pas de quoi inquiéter les membres de The Authority, qui ont d'autres chats à fouetter. En effet, ce qui retient leur attention, c'est qu'un signal a été détecté. Jenny Sparks a ressuscité sous la forme d'un bébé, mais elle est l'objet de toutes les convoitises car d'autres organisations, aux intentions bien moins nobles, comptent s'en emparer et modeler son esprit...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si The Authority est une série culte, ce n'est pas exclusivement parce que son succès populaire le justifie. C'est parce qu'elle fait partie des œuvres qui ont amené une nouvelle dimension aux super-héros, qui les ont modernisés, dans ce sens où elle offre une vison sociétale et politique aux personnages dotés de super-pouvoirs. Un genre qui depuis, s'est nettement développé. Créée par Warren Ellis et Brian Hitch, elle est venue mettre une grand coup de pied dans une fourmilière pleine de centaines de héros, qui, globalement, reposaient sur des codes très anciens, certes souvent revisités mais jamais vraiment remis à plat. Les épisodes de ce pavé (488 pages) débutent précisément quand Warren Ellis passe le flambeau de la série à Mark Millar, qu'il a personnellement choisi pour se charger de la relève. L'auteur écossais se montre à l'aise comme un poisson dans une eau qu'il se plaît à troubler, pour ne pas dire à saturer, du sang versé par les innombrables victimes, expiatoires ou pas, de cette équipe particulièrement originale. Cette continuité se distingue par la richesse du scénario et le brio de son visuel. L'héritage de Warren Ellis n'a pas été dilapidé : on retrouve en effet ce mélange particulier de science-Fiction politique qui repose sur une extrapolation des sociétés modernes et de leurs structures. Ici, l'occident n'est pas meilleur que l'orient et l'Humanité est vouée à sa propre perte. Les degrés de conscience ne se limitent pas à celle des hommes mais la Terre elle même dispose d'une entité psychique. Les éléments qui composent les histoires sont extrêmement riches et s'ils se répondent les uns aux autres, rien n'est jamais confus. Bien sûr, le spectacle est au rendez-vous. On pense notamment à l'arc l'Enfer terrestre qui délivre une réinterprétation impressionnante de l'apocalypse, mais l'humour n'est pas en reste, avec des dialogues que Garth Ennis ne renierait pas tant ils sont outranciers et provoquent l'hilarité. Mark Millar et Frank Quitely font un travail d'orfèvre et touchent parfois à la virtuosité. Malheureusement les choses se gâtent avec un intérim assuré par Tom Peyer et Dustin N'Guyen. Le scénario n'est pas inintéressant, l'équipe ayant été détruite par les consortiums qu'elle venait mettre en échec, mais la narration s'avère décousue et les dialogues un ton nettement en dessous. Quant au dessin, il est correct mais laisse une impression de pauvreté en comparaison avec celui de Quitely. Cette parenthèse un peu faiblarde se referme vite et Millar reprend les rênes, avec un Art Adams au meilleur de sa forme, qui revient donner de la classe à la charte graphique. Les changements de line-up viennent donc entamer quelque peu la qualité des 15 épisodes ici réunis, mais on ne peut que vous conseiller, avec autorité, de vous adonner à cette lecture !

voir la fiche officielle ISBN 9791026814030