parution 13 novembre 2015  éditeur Urban Comics  collection Urban Indies
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Independant

Wytches T1

Une fille et son père se trouve mêlés à une conspiration impliquant des sorcières monstrueuses et cannibales. Un récit angoissant et saisissant dans lequel Snyder projette ses inquiétudes les plus profondes.


 Wytches T1, comics chez Urban Comics de Snyder, Jock, Hollingsworth
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

La famille Rooks s'installe dans une petite ville offrant un cadre paisible et bucolique. La fille, Sailor, semble nerveuse à l'idée de reprendre des cours. Elle espère que personne ici ne connait la raison de leur récent déménagement. Son père, Charlie, fait de son mieux pour la rassurer mais entre le mal-être de sa fille et l'accident qui a récemment cloué sa femme dans un fauteuil roulant, il a du mal à cacher son angoisse et s'en confie auprès de son ami Reg. Les phénomènes étranges se multiplient autour de la famille et on comprend vite que Sailor a été traumatisée par la brutale disparition, sous ses yeux, d'Annie, une petite frappe qui la torturait dans son précédent lycée. Les choses ne vont pas s'arranger pour la jeune fille et elle comprend vite que, cette fois, c'est elle qui risque de connaître le sort d'Annie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Petit événement dans le monde du comics creator-owned de cet automne, chez nous, Wytches pointe le bout de son nez crochu et vient nous prendre aux tripes avec son histoire essentiellement tournée vers les relations entre les deux principaux protagonistes que sont Sailor et son père, Charlie. Avec son crescendo typique des productions d'horreur les plus réussis, Snyder fait lentement basculer son petit tableau familial vers le drame, le fait-divers et enfin l'horreur un poil gothique made in U.S.A. Les fans seront aux anges mais qu'en sera-t-il des autres ? Eh bien il serait dommage de passer à côté de ce comics, quand bien même on ne serait pas un fan déclaré du genre car si les monstres sont là, la tension et la force de Wytches réside ailleurs. Tout d'abord, la violence n'y est pas seulement graphique (on reste loin, très loin de Crossed) mais aussi et surtout psychologique. La véritable violence, celle qui fait mal, dans ce titre, c'est celle de la vie, ce qu'on se prend dans la tête et ce dont on ne peut pas toujours protéger ceux qui nous sont chers. Violence des relations, aussi, avec une tension palpable au sein de cette jolie petite famille et ce dès les premières pages. Le crescendo est bien entretenu même si l'insistance sur les relations entre Charlie et Sailor donne l'impression d'être un peu trop martelée sur la tête du lecteur. Jock maîtrise parfaitement son sujet et les cadrages sont impeccables avec aussi de nombreuses séquences d'inspiration cinématographique, des enchaînements de plan/contre-plan et des plans d'ensembles glauques à souhait. Le tableau n'est cependant pas idyllique et Wytches a son lot de défauts. On pourra notamment citer une intrigue et une atmosphère générale qui ne seront pas sans rappeler nombre des romans de Stephen King. Vu le nombre de fois où l'auteur venu du Maine est cité, aussi bien dans son appréciation personnelle de Wytches que par Snyder lui-même dans les bonus, la parenté est évidente et Scott Snyder ne se cache pas de faire ce que King a toujours fait, c'est à dire de se transposer avec ses propres phobies au sein de son oeuvre. Mais voilà, les histoires de mythologies américaines au cœur de fermettes crasseuses, on en a lu a bon bout. Cela ne retire rien à l'intérêt de la thématique même de Wytches (« qu'est-on prêt à sacrifier ? ») mais le sentiment de déjà-vu est bien là et jusqu'au bout, on a l'impression que le summum de l'horreur U.S. c'est un vieux pick-up rouillé et un plancher qui grince. Enfin, la conclusion comporte un twist qui aurait pu être redoutable si tant est que Snyder ne l'ait pas spoilé après une cinquantaine de pages et qu'il ait donné un peu plus d'air aux personnages autres que Charlie et Sailor. Du point de vue graphique, on pourra surtout avoir un problème avec le caractère expérimental de la colorisation de Matt Hollingsworth. À mesure que l'on avance dans l'histoire, les cases sont de plus en plus décorées d'une couche de couleurs effectuér en deux étapes, une discrète et l'autre beaucoup moins. Le résultat est que certaines planches en deviennent difficilement lisibles et on a l'impression de lire un comics qui aurait traîné un moment dans le caniveau. Super pour l'ambiance, beaucoup moins pour la lecture. C'est d'autant plus dommage qu'une vignette décrivant le processus de colorisation ainsi qu'un court récit intitulé "La Promesse" font voir ce que donne le comics sans cette ultime couche craspec. Pour autant, si ces défauts ainsi que d'autres, minimes, font passer Wytches à côté de la case « chef d'œuvre », le comic de Snyder n'en reste pas moins une oeuvre forte en émotions, personnelle et très flippante, paradoxalement, dans ses moments les plus calmes. Pas le meilleur récit d'horreur, non, mais un excellent comic book !

voir la fiche officielle ISBN 9782365777049