IWGP T1, manga chez Asuka de Ishida, Sena ©Asuka édition 2004

IWGP T1

Alors que la jeunesse tôkyôïte s'amuse et prend la vie comme elle vient, une série de meurtre sordides rappelle la violence d'un quotidien pas toujours rose. Sexy et dynamique, cette adaptation du roman éponyme offre une lecture sympathique mais qui

L'histoire : Sortie West d'Ikebukuro, un des quartiers de Tôkyô, au soir du 31 décembre 2000 : Makoto, casquette vissée sur le crâne, et son pote blondinet, Masa (prononcez "massa"), sont en plein plan drague. Leur lieu de prédilection c'est Ikebukuro West Gate Park mais ce soir la chance ne semble pas leur sourire beaucoup avant que Makoto ne prenne la défense d'Hikaru, une jeune fille poursuivie par trois voyous. Après quelques périgrinations dont une fuite et une intervention fortuite de la bande des G-boys dirigée par Takashi, une connaissance du lycée, Makoto et Masa tiennent enfin leurs cavalières. La rescapée Hikaru avait en effet rendez-vous avec sa copine Rika et voilà les quatres joyeux lurons, accompagnés par l'apprenti dessinateur, Shun, bien décidés à entrer gaiement dans le nouveau siècle. Mais tradition oblige minuit est aussi l'heure du crime et la nuit de la Saint Sylvestre ne fait pas exception. Alors que le club des cinq fait la fête jusqu'au petit matin, une jeune fille est retrouvée droguée, étranglée et abusée dans le quartier. Pas de quoi paniquer pour autant pour Makoto et sa petite bande qui profite ensemble de leur mois de janvier. Pourtant bientôt d'autres meurtres du même type envahissent la une des journaux et le quartier d'Ikebukuro semble moins sûr pour les filles, surtout pour celles qui pratiquent le enjôkôsai (escort girl parfois mineures). Mais ni Rika ni Hikaru ne sont concernés, hein Rika ?!

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Ce manga est tiré d'un roman qui a fait sensation. Portrait sans concession de la jeunesse japonaise, on retrouve dans ce premier volume une ambiance oscillant entre érotisme et sordide au gré de la vie de ce quartier tokyôïte à l'image du Japon d'aujourd'hui. Car le ton sonne juste et l'on retrouve et ressent ici toute la contradiction de ce pays tantôt sage et coincé, tantôt foufou et complètement laché. L'histoire se déroule d'elle-même et défile devant nous comme un polar rythmée et dynamique. Ira Ishida nous livre un manga qui tient autant du Gekiga que du Seinen, un cliché de jeunes sans rêves qui vivent au jour le jour. C'est touchant et cela fonctionne très bien malgré le fait que le public visé ici soit plus jeune que celui du roman qui paraît plus mature. L'adaptation graphique signée Aritou Sena est agréable et stylée sans être extraordinaire. On retrouve un dessin que l'on voit souvent dans les mangas érotiques mais cela ne fait qu'ajouter un côté sexy et dans le vent. L'adaptation mériterait toutefois un plus de soins car certains encrages ne sont pas nets à l'impression et certaines pages sont dotées d'une mise en scène un peu chaotique. Ikebukuro West Gate Park est donc un manga intéressant mais le côté adaptation se sent un peu trop et l'on préfèrerais voir autant de soin apporter dans le graphisme, qui reste moyen, que dans le scénario, plutôt bon. Bien mais sans plus, doté d'un bonne ambiance, le livre, plus mature, peut-être une bonne alternative...

  • scénar dessin


28 juillet 2005



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 7.95-5% = 7.55

sur


 IWGP T1, manga chez Asuka de Ishida, Sena ©Asuka édition 2004

23 septembre 2004

Asuka

voir la fiche officielle

9782849650158

ado / adulte

Aventure - Action, Thriller

Seinen

scénariste
 

dessinateur
 

IWGP série en cours en France
4 albums parus
série en cours au Japon
4 albums parus Nos chroniques dans cette série :