parution 13 mars 2013  éditeur Bamboo  collection Doki doki
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Humour, Sentimental Shônen

Cimoc - Les dessous du manga T1

Venu sur Tokyo pour devenir mangaka, Kota va d’une désillusion à l’autre. Seulement, en croisant sa voisine de palier qui est éditrice, sa carrière pourrait bien décoller ! Une nouvelle série de Lim Dall Young dévoilant les coulisses du manga.


 Cimoc - Les dessous du manga T1, manga chez Bamboo de Lim, Lee
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2013

L'histoire :

Kota Inamine rêve depuis toujours de devenir un mangaka et cela fait deux ans qu’il est monté sur Tokyo pour devenir professionnel. Seulement, son optimisme s'atténue au fur et à mesure des tâches qu'un éditeur lui donne. Qui plus est, il ne tient pas le rythme et a du mal à jouer les assistants. Ainsi, c'est la sixième fois qu’il se fait renvoyer. Kota est déprimé et, alors qu'il sort de chez lui, il heurte par inadvertance Mlle Sawanoguchi. Celle-ci tombe par terre et exige que, pour obtenir son pardon, l'apprenti mangaka lui prépare un petit-déjeuner le temps qu'elle prenne son bain. Kota accepte car sa voisine est un canon et, alors que tout est prêt, il ne reçoit aucune réponse à ses questions. Inquiet, il rentre dans la salle de bain et voit Mlle Sawanoguchi endormie, la tête sous l'eau ! Heureusement, il la sauve in extremis. Le lendemain, la jeune femme se rend chez lui pour le remercier une fois encore. Elle voit alors ses planches et lui annonce être éditrice d'une revue de mangas très connue. Kota va t-il enfin toucher son rêve ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le scénariste sud-coréen Lim Dall Young n'en finit plus de voir ses séries débarquer en France. Tant mieux car certaines sont vraiment très sympathiques. L'auteur est éminemment connu pour ses shônens mettant en scène des jeunes femmes aux courbes aguicheuses et qui sont souvent au cœur de romances aussi amusantes qu'émouvantes. Avec Cimoc, le scénariste raconte les déboires de Kota, un jeune homme de 20 ans qui cherche désespérément à devenir mangaka. Il passe son temps à jouer les assistants et à proposer des projets, en vain. Jusqu'au jour où il croise sa voisine, la sublime et très sculpturale Mlle Sawanoguchi qui, en plus de lui faire du rentre-dedans, est aussi éditrice en chef d'une des grandes revues de mangas du pays. Cela amène bien sûr des situations aussi rocambolesques qu'intéressantes. Au travers de sa narration affutée et bien connue de ses fans, Lim Dall Young dévoile également l'univers de la création des mangas. Moins didactique et précis que Bakuman, Cimoc se veut plus accessible. On notera que l'auteur n'hésite pas à évoquer sa propre façon de travailler en parlant d'un fameux studio de création où toutes les idées viendraient d'une même personne. Loin d'être parfait, le récit reste agréable et le fait que la série ne compte que 5 tomes devrait inciter plus d'un lecteur à tenter l'aventure. D'autant plus que les dessins sont encore une fois très bons. Les personnages ressemblent beaucoup à ceux de ses autres séries mais ont suffisamment de personnalité pour les rendre attachants et un minimum charismatiques. Surtout les femmes d'ailleurs ! Cimoc ne rate pas sa cible et, même si l'on peut attendre plus d'efficacité de son créateur, cette mise en bouche n'en est pas moins fort efficace. A découvrir !