parution 01 juin 2009  éditeur Casterman  collection Ecritures
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Un zoo en hiver

En devenant l'assistant d'un célèbre mangaka, un jeune homme se pose de nombreuses questions sur ses motivations, sa famille... et l'amour. Le retour du grand Tanigushi dans une oeuvre ouvertement autobiographique.


Un zoo en hiver, manga chez Casterman de Taniguchi
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Casterman édition 2009

L'histoire :

En 1966, le jeune Hamagushi travaille depuis 8 mois chez un grossiste de textile à Kyoto, mais il n’arrive pas à assouvir sa passion pour le dessin. Il saute donc le pas, par le biais de retrouvailles avec un ami de collège, et devient assistant du célèbre mangaka Kondô, à Tokyo. Il découvre un milieu qui lui était jusqu’alors inconnu, où chacun espère un jour devenir à son tour mangaka. Tout d’abord intimidé, il s’intègre peu à peu à cette petite équipe qui travaille dans l’ombre du maître Kondô. Il y a le premier assistant, Moriwaki, qui a compris qu’il resterait définitivement dans l’ombre de Kondô, mais se donne corps et âme pour le maître. Higashino travaille, elle, pour le très envié magazine Shônen Holiday, qui publie Kondô, et qui encourage chacun à lui soumettre ses propres récits. Le jeune Fujita travaille quant à lui sur sa propre histoire, en plus de la réalisation du manga. Enfin, Kikuchi, l’électron libre, ami de Kondô, travaille désormais comme illustrateur à son compte. À leur contact, Hamagushi apprend le métier d’assistant, mais également la frustration à l’annonce d’une éventuelle publication de son camarade Fujita. C’est finalement Kikushi qui le met définitivement sur les rails en lui présentant Mariko, jeune fille fragile et malade, qui deviendra sa source d’inspiration...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nous sommes ici en présence d’une belle histoire, où se croisent des gens simples mais attachants. Un de ces récits qui, malgré le classicisme de sa narration, charme progressivement, pour nous emmener au bout du rêve de son protagoniste : Hamagushi, alias Jirô Tanigushi. Car, si cela n’est pas explicitement révélé, on suppose qu’on est bel et bien en présence d’une œuvre profondément autobiographique. On suit alors avec plaisir les tribulations de ce jeune assistant, mangaka en devenir, en proie à ses doutes sur le fondement même de son art, et sur les motivations à poursuivre une voie que même sa famille réprouve. Le récit flirte avec le « journal de bord », où même les événements les plus insignifiants – les cours de nus – sont encrés d’une profonde nostalgie. Le dessin est classique, fin, très maitrisé, et convient bien à cette histoire au sein du Japon traditionnel de la fin des années 60. On retrouve toute la pudeur, mais également le savoir-faire de Taniguchi à décrire les rapports humains. Une œuvre intimiste, personnelle, touchante, qui nous renvoie à nos classiques de la littérature. En un mot : inspiré !

voir la fiche officielle ISBN 9782203020993