Coq de combat – réédition T5, manga chez Delcourt de Hashimoto, Tanaka ©Delcourt édition 2012

Coq de combat – réédition T5

Après s’être entraîné, Ryô participe au tournoi du karaté banryûkai et ne recule devant rien pour gagner, même les moyens les plus fourbes. L’avenir de la série se profile plus distinctement dans ce cinquième volet.

L'histoire : Ryô prend l’avion et se rend dans la prison où se trouve son maître, Kurokawa. Il est venu lui demander des explications : le karaté qu’il lui a appris dans la maison d’arrêt pour mineurs lui a sauvé la vie, mais le karaté qu’il a découvert à l’extérieur est différent car il permet d’obtenir la gloire, la reconnaissance du public, l’argent... Le maître lui explique alors que, comme la plupart des arts martiaux, le karaté a été créé pour lutter à main nue dans des combats à mort. C’est ce karaté là qu’il lui a appris, et non le karaté « sportif ». De retour à Tokyo, Ryô étudie les renseignements que Tôkichi a obtenus sur les adversaires qu’il va affronter lors du tournoi du banryûkai. Il compte bien utiliser tous les moyens à sa disposition pour gagner, aussi intimidation et révélations honteuses sont au programme. Mais Ryû n’oublie pas l’entraînement et part même s’isoler plusieurs jours pour un stage spécial sur une île...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après un début de volume consacré principalement à l’entraînement de Ryû et à la prise de renseignements sur ses adversaires, le tournoi du karaté banryûkai se déroule d’un bout à l’autre, avant de déboucher sur plusieurs surprises qui vont nous donner une idée générale des événements à venir dans la suite de la série. Mettant toutes les chances de son côté pour remporter ce premier tournoi et se faire un nom, Ryû utilise de sales méthodes et ne démérite pas à son statut d’anti-héros. Pour autant, le garçon se bat quand même et prouve que, malgré les règles sportives qui entravent son propre karaté, il est capable de tenir la route. Encore une fois, on reste accroché par la lecture qui est une véritable plongée dans la partie sale du monde des arts martiaux. Les combats, même s’ils ne sont pas extraordinaires, nous offrent des scènes d’action intenses et lisibles où les coups sont correctement décomposés. Certaines planches montrent également un rendu très soigné de la mise en scène. Bref, encore une fois, la lecture ne décevra pas, alors même que pour une fois la vie de Ryû n’est pas en danger. Mais c’est surtout la fin du volume qui nous montre quelle ampleur tout cela va prendre : Ryô et le scénariste de la productrice TV se rencontrent et se mettent d’accord pour viser l’affrontement avec le champion poids lourd du banryûkai en passant par le biais du tournoi de lethal fight où les règles et les catégories peuvent être modifiées. On imagine donc aisément que les choses vont aller encore plus loin par la suite et que les combats seront donc toujours plus violents... et la descente aux enfers de Ryû toujours plus grande ? Ou au contraire cela va-t-il lui permettre d’émerger des bas-fonds ? Pour le savoir, il faudra lire la suite !

  • scénar dessin


30 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 7.99-5% = 7.59

sur


 Coq de combat – réédition T5, manga chez Delcourt de Hashimoto, Tanaka ©Delcourt édition 2012

13 juin 2012

Delcourt

Ginkgo

voir la fiche officielle

9782756033037

ado / adulte

Sport - Baston

Seinen

scénariste
 

dessinateur
 

Coq de combat – réédition série en cours en France
8 albums parus
série en cours au Japon
Titre en VO : Shamo
27 albums parus Nos chroniques dans cette série :